gladiateur

gladiateur

n.m. [ lat. gladiator, de gladius, glaive ]
Dans la Rome antique, celui qui, dans les jeux du cirque, combattait contre un autre homme ou contre une bête féroce.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

gladiateur

(gladjatœʀ)
nom masculin
histoire homme qui combattait dans les cirques, dans l'Antiquité un combat de gladiateurs
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

GLADIATEUR

(gla-di-a-teur) s. m.
Nom de ceux qui combattaient dans les jeux du cirque à Rome avec des armes tranchantes, soit entre eux, soit contre des bêtes féroces.
Les Romains ont voulu le dire [la nécessité de consulter les circonstances], quand ils ont dit qu'on devait délibérer avec l'occasion et en présence des affaires.... que le gladiateur prenait conseil dans l'amphithéâtre.... [BALZ., De la cour, 4e disc.]
La gravité romaine n'a pas traité la religion plus sérieusement, puisqu'elle consacrait à l'honneur des déesses les impuretés du théâtre et les sanglants spectacles des gladiateurs [BOSSUET, Hist. II, 16]
Ah ! s'ils ont pu choisir pour leur libérateur Spartacus, un esclave, un vil gladiateur.... [RAC., Mithr. III, 1]
Les premiers docteurs de l'Église interdisaient aux chrétiens les spectacles des gladiateurs [MASS., Confér. Fuite du monde.]
Les combats de gladiateurs feront toujours regarder les Romains comme une nation sanguinaire et féroce [SAINT-FOIX, Ess. Paris, Œuv. t. IV, p. 225]
À chaque blessure que recevait un gladiateur, le peuple criait, en battant des mains : Hoc habet ; et, lorsque ce gladiateur, étendu sur l'arène et percé de coups, demandait quartier, son adversaire s'arrêtait et regardait le peuple, qui souvent lui ordonnait d'achever d'ôter la vie au malheureux vaincu [ID., ib.]
Convaincu que la douleur de ce passage [la mort] qui nous effraye est bien peu de chose, puisqu'elle ne suffisait pas pour ôter aux gladiateurs la force de tomber avec grâce et d'expirer selon les lois de la gymnastique [DIDER., Claude et Nér. II, 54]
Au féminin.
Je vois avec horreur dans l'histoire ces furieuses gladiatrices [BALZ., liv. VII, lett. 43]
Par extension, ferrailleur, duelliste.
Enfin si cet amant que vous enjalousez Est un gladiateur ?... [SCARRON, Jodelet duelliste, dans LE ROUX, Dict. comique]
Les PP. Longuet et de Lessan n'ont-ils pas flatté la passion de ces malheureux gladiateurs, en enseignant qu'un homme qui est injustement attaqué peut tuer son ennemi en duel ? [PASC., Factum pour les curés d'Amiens]
Je ne crois pas que des hommes qui doivent servir la cause publique en véritables frères d'armes aient bonne grâce à se combattre en vils gladiateurs [MIRABEAU, Collection, t. III, p. 378]
Fig.
Gladiateurs de plume [MAUCROIX, dans RICHELET]
Espèce de dauphin.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Plusieurs gladiateurs se sont veus, au temps passé, après avoir couardement combattu, avaller courageusement la mort, offrant leur gosier au fer de l'ennemi et le conviant [MONT., IV, 212]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. gladiatorem, de gladius, glaive (voy. GLAIVE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    GLADIATEUR. Ajoutez :
    Nom donné, au XVIIIe siècle, à Valenciennes, aux anciens compagnons de l'épée à deux mains, ou joueurs d'armes, [CAFFIAUX, Régence d'Aubert de Bavière, p. 64]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

gladiateur

GLADIATEUR. n. m. T. d'Antiquité romaine. Il se disait des hommes qui dans les jeux du cirque, à Rome, combattaient volontairement ou de force pour l'amusement des spectateurs, avec des armes meurtrières, soit entre eux, soit contre des bêtes féroces. Un combat de gladiateurs. La religion chrétienne a aboli les combats de gladiateurs.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

gladiateur

Gladiateur, Joüeur d'espée, ou escrimeur, Gladiator.

Qui aucunement avoit la charge d'enseigner les gladiateurs, Lanista.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

gladiateur


GLADIATEUR, s. m. Chez les Romains, celui qui se batait sur l'arène pour le plaisir du peuple. = Parmi nous, bretteur; celui qui fait une espèce de profession de se batre et de tirer l'épée pour la moindre ocasion. On ne l'emploie que pour blâmer.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

gladiateur

nom masculin gladiateur
Celui qui combattait dans l'arène.
belluaire, bestiaire, mirmillon, rétiaire.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

gladiateur

gladiator

gladiateur

גלדיאטור (ז), לודר (ז)

gladiateur

gladiator

gladiateur

Gladiator

gladiateur

gladiador

gladiateur

gladiatore

gladiateur

Гладиатор

gladiateur

Gladiator

gladiateur

Gladiator

gladiateur

Gladiator

gladiateur

[gladjatœʀ] nmgladiator
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005