glorifié, ée

GLORIFIÉ, ÉE

(glo-ri-fi-é, ée) part. passé de glorifier
Qui a obtenu beaucoup de gloire.
Je suis si glorifiée en ce monde pour quelques bonnes intentions que je tiens de Dieu, que j'ai sujet de craindre d'être humiliée et confondue dans l'autre [MAINTENON, Lett. à l'abbé Gobelin, 5 avr. 1691]
Se dit aussi des choses. Une action trop glorifiée.
Terme de théologie. Qui participe à la gloire de Dieu.
Si la lumière ou l'éther ne pèsent point, l'homme glorifié se transportera au gré de sa volonté dans tous les points de l'espace et volera de planètes en planètes, de systèmes en systèmes, avec la rapidité de l'éclair [BONNET, Contempl. nat. IV, 13]
Se dit de Dieu même. Son saint nom glorifié par toute la terre.