gluant, ante

GLUANT, ANTE

(glu-an, an-t') adj.
Qui est visqueux comme la glu.
Le tamanoir ne se nourrit que par le moyen de sa langue, laquelle est enduite d'une humeur visqueuse et gluante avec laquelle il prend des insectes [BUFF., Quadrup. t. IX, p. 141]
Fig.
La pauvreté est si gluante qu'on ne s'en saurait dépêtrer [D'ABLANCOURT, Lucien, t. I, dans RICHELET]
Avoir les mains gluantes, avoir les mains salies de quelque chose de gluant. Fig. Avoir les mains gluantes, retenir plus qu'on ne doit de l'argent qui passe par les mains.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    La boe de celui lac [la mer Morte] est si tenans et si gluans que, se uns hom en preist une fiole, ele ne se despeceroit jamais [BRUN. LATINI, Trésor, p. 155]
  • XVIe s.
    Adventuriers qui gluyantes les mains Ont comme colle [J. MAROT, V, 146]
    Mon amy, elle est de Paris, Ne t'y fie, car c'est un lieu Le plus gluant [ID., I, 208]

ÉTYMOLOGIE

  • Glu ; wallon, glumiant ; Hainaut, glimiant. Au XVIe s. on disait aussi glueux.