grandelet, ette

GRANDELET, ETTE

(gran-de-lè, lè-t') adj.
Terme familier. Un peu grand.
Le temps coule, on n'est pas sitôt à la buvette, Qu'on trotte, qu'on raisonne, on devient grandelette, Puis grande tout à fait [LA FONT., Coupe.]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Si le brochet est petit, soit rosti tout entier ; et s'il est plus grandelet.... [, Ménagier, II, 5]
  • XVe s.
    Quand il fut un peu grandelet, le sage roi Charles eut esperance que semblablement le fils seroit vaillant [, Bouciq. I, 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de grand ; génev. grandet, qui se disait aussi au XVIe siècle.