grippe-sou

grippe-sou

n.m. [grippe-sous].
Fam. Avare qui fait de petits gains sordides harpagon [litt.], ladre [litt.]
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

GRIPPE-SOU

(gri-pe-sou) s. m.
Anciennement. Nom qu'on donnait à celui qui recevait à l'hôtel de ville de Paris les rentes des particuliers, et qui avait pour sa peine deux liards par livre.
Par mépris. Homme qui fait de petits gains sordides. Au plur. Des grippe-sou ou sous.

ÉTYMOLOGIE

  • Gripper, et sou.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

grippe-sou

GRIPPE-SOU. n. m. Celui qui aime les petits gains sordides. Il est familier.

Il se disait autrefois de Celui qui était chargé par les rentiers de recevoir leurs rentes, moyennant une légère remise.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Synonymes et Contraires

grippe-sou

nom grippe-sou
Familier. Personne très avare.
avare, thésauriseur -familier: grigou, pingre, radin, rapiat, rat -littéraire: avaricieux, harpagon, ladre, lésineur.
dépensier, dilapidateur, gaspilleur, généreux -familier: panier percé -littéraire: dissipateur.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

grippe-sou

Filz, Pfennigfuchser

grippe-sou

[gʀipsu] nm/fpenny pincher
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005