grondement

(Mot repris de grondements)

grondement

n.m.
Bruit sourd et prolongé : Le grondement des vagues fracas, tumulte, vacarme grognement
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

grondement

(gʀɔ̃dmɑ̃)
nom masculin
1. bruit fait par un animal en colère le grondement du lion Les grondements du chien sont dissuasifs.
2. bruit sourd qui dure le grondement du tonnerre le grondement de la foule
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

GRONDEMENT

(gron-de-man) s. m.
Manière sourde et menaçante de faire entendre la voix, chez certains animaux.
La voix de l'ours est un grondement, un gros murmure souvent mêlé d'un frémissement de dents qu'il fait entendre lorsqu'on l'irrite ; il est très susceptible de colère [BUFF., Quadrup. t. III, p. 31]
Par extension, bruit sourd et prolongé. Le grondement du tonnerre.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le grondement de ces pourceaux est bien rabbattu par saint Paul [CALV., Instit. 768]

ÉTYMOLOGIE

  • Gronder.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

grondement

GRONDEMENT. n. m. Bruit sourd. Le grondement du tonnerre. Le grondement du canon.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Synonymes et Contraires

grondement

nom masculin grondement
1.  Bruit menaçant d'un animal.
2.  Bruit sourd et ample.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

grondement

rumble, boom, grumble, roar

grondement

רעש (ז)

grondement

gebrom, gebulder [kanon], gegrom, dreun, gebulder, gerommel, grom

grondement

Getöse

grondement

Rumble

grondement

[gʀɔ̃dmɑ̃] nm
[tonnerre, moteur, canon] → rumble
[animal] → growl
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005