grondeur, euse

GRONDEUR, EUSE

(gron-deur, deû-z') adj.
Qui aime à gronder, à réprimander. Humeur grondeuse.
Ce n'est qu'en mots fâcheux qu'éclate votre ardeur ; Et je ne vis jamais un amour si grondeur [MOL., Mis. II, 1]
Jean est grondeur, mais je m'en ris [BÉRANG., le Troisième mari.]
Substantivement. Un grondeur. Une grondeuse.
Allons nous réjouir, et que le grondeur se pende s'il veut ! [BRUEYS, Grondeur, III, 20]
Un gros homme, d'une taille au-dessous de la médiocre, d'une allure assez pesante, avec une mine de grondeur [MARIV., Pays. parv. 4e part.]
S. m. Voy. GURNEAU, poisson.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Mettez la main à la besongne, et cependant que les grondeurs et leurs confesseurs.... [D'AUB., Hist. III, 184]