grosse

Recherches associées à grosse: grossesse

grosse

n.f.
1. Dans le commerce, douze douzaines de certaines marchandises : Une grosse de clous.
2. Dans la langue juridique, copie d'un acte notarié ou d'un jugement : La grosse d'un acte de vente.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

GROSSE1

(grô-s') s. f.
Douze douzaines de certaines marchandises. Une grosse de soie, douze douzaines d'echeveaux de soie.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    De la civette, de la ceruse, une grosse de lunettes [DESPER., Cymbal. 25]

ÉTYMOLOGIE

  • Gros.

GROSSE2

(grô-s') s. f.
Écriture en gros caractères. Cet enfant en est encore à la grosse.
Terme de pratique. L'expédition d'un acte, ou d'un jugement, d'un arrêt, qui, délivrée en forme exécutoire par un notaire, par un greffier, est écrite ordinairement en plus gros caractères que la minute. Grosse d'un contrat. Première grosse. Seconde grosse. Se dit également de certaines écritures dont les unes sont des copies et les autres des originaux. Pour les procès-verbaux, la grosse est la copie ; pour les requêtes, elle est l'original.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Le dit menuisier du Bust demandoit la grosse et sceel d'une obligation [JEAN DE TROYES, Chron. 1477]
  • XVIe s.
    La minute et la grosse lui demeurent [au notaire], pource qu'aucun des donataires ne voulut hazarder vingt sous pour la façon [D'AUB., Faen. III, 17]

ÉTYMOLOGIE

  • Gros.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

grosse

GROSSE. n. f. Il s'est dit, en termes de Calligraphie, d'une Écriture en gras caractères principalement usitée comme exercice pour les commençants.

En termes de Procédure, il signifie Expédition, par un notaire, d'une obligation, d'un contrat, etc., ou, par un greffier, d'un jugement, d'un arrêt, qui est délivrée en forme exécutoire et qui est ordinairement écrite en plus gros caractères que la minute. La grosse d'un contrat. Le notaire garde la minute et m'en a délivré une grosse. La grosse d'un jugement, d'un arrêt.

Il se dit également de Certaines écritures dont les unes sont des copies et les autres des originaux. Pour les procès-verbaux, la grosse est la copie; pour les requêtes, elle est l'original. La grosse d'un rapport d'experts, d'une requête, etc.

Il se dit aussi pour désigner Douze douzaines de certaines marchandises. Une grosse de boutons. Une grosse de soie, Douze douzaines d'écheveaux de soie.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

grosse

Femme Grosse d'enfant, Grauis mulier, Grauida, Praegnans.

Estre grosse, Gestare in aluo, Partum ferre, Partum gerere, Ventrem ferre.

Grosse de ton fait, Ex tuo compressu grauida. B.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

grôsse


GRôSSE, s. fém. GRôSSERIE, s. fém. [1re lon. 2e e muet.] Grôsse est, 1°. douze douzaines d'une marchandise: une grôsse de boutons. = 2°. Expédition en parchemin ou en papier d'un contrat, etc. "Le Notaire garde la minute des actes, et en délivre une grôsse aux parties intéressées. — On dit aussi la grôsse d'un inventaire, d'une production.
   GRôSSERIE est, 1°. Grôs ouvrages des Taillandiers. 2°. Comerce en grôs. "Ce Marchand ne vend point en détail: il ne fait que la grosserie.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

grosse

big, gros, gross, pregnant, round-hand, thick

grosse

krass

grosse

[gʀos]
adj f
voir gros
nf (COMMERCE)gross
grosse caisse nfbig drum
gros sel nmcooking salt
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005