hâblerie

*hâblerie

n.f.
Litt. Caractère de hâbleur ; propos de hâbleur fanfaronnade, vantardise
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

HÂBLERIE

(hâ-ble-rie) s. f.
Langage de celui qui hâble.
Sa hâblerie plutôt que sa science lui avait acquis quelque réputation à faire des cures de certaines maladies [FURETIÈRE, Roman bourgeois, livr. II, Hist. de Charrosselles, p. 229]
En Amérique, aucune hâblerie ne saurait subsister [à cause des journaux] ; le public n'est point trompé, n'y ayant là personne en pouvoir de mentir et d'imposer silence à tout contradicteur [P. L. COUR., Pamphl. des pamphl.]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

hâblerie

HÂBLERIE. (H est aspirée.) n. f. Langage de celui, de celle qui hâble, propos exagéré et vantard. Tout ce qu'il dit n'est que hâblerie. Toutes les assurances qu'il vous a données sont autant de hâbleries.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Synonymes et Contraires

hâblerie

nom féminin hâblerie
Littéraire. Propos de hâbleur.
bluff, bravade, fanfaronnade, vantardise -littéraire: forfanterie, gasconnade, jactance, rodomontade.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

hâblerie

bluf