héler

(Mot repris de hèle)

*héler

v.t. [ angl. to hail ]
Appeler de loin : Je hèle un taxi. Elle a dû le héler parce qu'il ne la voyait pas apostropher, interpeller

héler

('ele)
verbe transitif
appeler de loin héler un taxi

HÉLER

(hé-lé. La syllabe hé prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je hèle ; excepté au futur et au conditionnel : je hélerai, je hélerais) v. a.
Terme de marine. Appeler un navire avec un porte-voix.
Par extension, appeler de fort loin.
On nous héla d'une des portes de la ville [CHATEAUBR., Itinér. 1re part.]
Se héler, v. réfl. S'appeler l'un l'autre en mer ou de loin. Les marins des deux bâtiments se hélaient. On se hélait, on se saluait.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Hau de la nef, hola hau, qui nous helle ? [J. PARMENTIER, Chant royal, dans JAL]

ÉTYMOLOGIE

  • Norm. hêler ; de l'angl. to hail, héler, proprement saluer ; le sens primitif de to hail est souhaiter la santé, health, santé ; allem. heil, sain. Desroches, 1687, écrit heuler, dit JAL.

héler

HÉLER. (H est aspirée.) v. tr. T. de Marine. Appeler, au moyen d'un porte-voix, à la rencontre d'un navire, pour demander d'où il est, où il va, ou pour faire d'autres questions à l'équipage. Héler un navire. On nous héla. Absolument, On hèle avec un porte-voix.

Par extension, il signifie, dans la langue ordinaire, Appeler en se servant de ses mains comme porte-voix.

héler


HÉLER, v. act. [Hélé: 2 é fermés: l'h s'aspire.] En termes de Marine, c'est apeler. "Héler un navire.

Synonymes et Contraires

héler

verbe héler
Appeler pour faire venir.
apostropher, appeler, interpeller -vieux: hucher.
Traductions

héler

hail

héler

[ˈele] vt → to hail