hernute

HERNUTE

(hèr-nu-t') s. m.
Nom donné à des sectaires chrétiens qui se distinguent par une grande pureté de mœurs. On les appelle aussi frères moraves. Un honnête hernute. Une jeune hernute.

ÉTYMOLOGIE

  • Allem. Herrenhuter, de Herrenhut, localité de la haute Lusace, où les frères moraves commencèrent à former une colonie autour du village de Bethelsdorf appartenant au comte de Zinzendorf.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • HERNUTE. Ajoutez : - REM. La prononciation régulière est non pas hernute, mais hernoute ; et il serait mieux d'écrire hernoute ; c'est l'orthographe de Zinzendorf, fondateur de la communauté morave, dans ses écrits en langue française, d'après M. Félix Bovet, le biographe de Zinzendorf (Histoire de Zinzendorf, Paris, 1860).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877