hile

*hile

n.m. [ lat. hilum ]
En anatomie, partie d'un viscère où les vaisseaux sanguins et les nerfs pénètrent ou sortent : Le hile du rein.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

HILE

(hi-l') s. m.
Terme de botanique. Le point d'attache par où la graine adhère au funicule, et en reçoit les sucs nourriciers.
Terme d'anatomie. Le point généralement déprimé où un viscère parenchymateux reçoit ses vaisseaux. Hile du foie, du rein, du poumon, du placenta, etc.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. hilum, petit point noir au bout des fèves.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

hile

HILE. (H est aspirée.) n. m. T. de Botanique. Espèce de cicatrice que porte une graine et qui indique le point par lequel elle tenait à la plante qui l'a produite. Le hile d'une fève, d'un haricot.

En termes d'Anatomie, il se dit du Point où un viscère reçoit ses vaisseaux. Hile du foie. Hile du rein.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5