hivernage

hivernage

n.m.
1. Séjour des troupeaux à l'étable pendant l'hiver.
2. Saison des pluies dans les régions tropicales.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

hivernage

(ivɛʀnaʒ)
nom masculin
animal séjour des animaux à l'abri pendant l'hiver l'hivernage des troupeaux à l'étable
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

HIVERNAGE

(i-vèr-na-j') s. m.
Terme de marine. Saison des tempêtes et des pluies dans certains pays. Le temps de relâche des bâtiments pendant la mauvaise saison. Port bien abrité où les bâtiments relâchent.
Terme d'agriculture. Labour qu'on donne aux terres avant l'hiver. Hivernache ou hivernage, mélange de seigle, de froment, d'avoine ou d'orge, semé de bonne heure en automne pour avoir un pâturage d'hiver. En Flandre et en Normandie, on nomme ainsi un mélange de vesce, de seigle ou d'orge qu'on sème de bonne heure en automne et qu'on coupe en juillet. Régime de la stabulation pour les animaux qui passent l'été et l'automne dans les pâturages.
Saison pluvieuse des régions équinoxiales.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    C'est [l'amour] chartre [prison] qui prison [le prisonnier] soulage, Printems plains de fort yvernage [, la Rose, 4343]
    Blé yvernaige [DU CANGE, hybernaticum.]
    Il ne me chaut d'esté ni de rousée, De froidure ne de tems d'hivernage [ID., ib.]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. hibernaticum, dans un texte du VIIIe siècle, de hibernus (voy. HIVER).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

hivernage

HIVERNAGE. n. m. T. de Marine. Le temps que les bâtiments passent en relâche pendant la mauvaise saison. Passer son hivernage dans tel port.

Il se dit également d'un Port bien abrité où les bâtiments peuvent relâcher pendant la mauvaise saison.

Il se dit, en termes d'Agriculture, du Séjour du bétail dans les étables durant la mauvaise saison.

Il désigne aussi le Labour qu'on donne avant l'hiver.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Traductions

hivernage

חריפה (נ)

hivernage

wintertide