ho

*ho

interj.
Sert à appeler ; exprime soit l'admiration, soit l'indignation : Ho ! Vous oubliez votre sac ! Ho ! Le beau portable !

HO

(ho) interj.
Sert à appeler, à avertir. Ho ! venez ici. Holà ! ho ! quelqu'un.
Exprime aussi l'étonnement, l'indignation. Ho ! quel coup ! En ce sens, il se confond quelquefois avec oh, et le plus souvent on le redouble.
Ho ! ho ! quelle égrillarde [MOL., M. de Pourc. II, 6]
Ho ! ho ! qui des deux croire ? [ID., Ét. I, 4]
Ce n'est pas là proprement permettre le duel ; au contraire, il le croit tellement défendu, que, pour le rendre permis, il évite de dire que c'en soit un. Ho ! ho ! dit le père, vous commencez à pénétrer, j'en suis ravi [PASC., Prov. VII]
Ho, commandement des charretiers pour faire arrêter leurs chevaux.
Faire des hi et des ho, voy. HI.
Terme de vénerie. Ho, lo, lo, lo, loooo ! cri que le valet de limier emploie le matin quand il est au bois, pour exciter son chien à aller devant et à se rabattre des bêtes qui passeront. Ho a ho, cri par lequel un veneur appelle un camarade.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Anglois d'un costé et Escots d'autre costé sont très bonnes gens d'armes, et, quand ils se trouvent ou encontrent en partie d'armes, c'est sans espargner ; il n'y a entre eux nul ho [FROISS., II, III, 121]

ho

HO. (H est aspirée.) Interjection qui sert tantôt pour appeler, tantôt pour témoigner de l'étonnement ou de l'indignation. Ho! venez un peu ici. Ho! quel coup! Ho! que me dites- vous là!

Quand il est interjection d'étonnement ou d'indignation, il se confond quelquefois avec Oh; le plus souvent on le redouble. Ho! ho! vous le prenez par là! Ho! ho! vous faites bien l'entendu.


! interj. On dit, et l'on écrit ordinairement, oh! Voyez ce mot.

Traductions

ho

Ho

ho

Ho

ho

Хо

ho

HO

ho

HO

ho

Ho

ho

ho

Ho

ho

โฮ

HO

abr (=hors œuvre) → labour not included (on invoices)