homologoumènes

HOMOLOGOUMÈNES

(o-mo-lo-gou-mè-n') s. m. pl.
Se dit, depuis Eusèbe, dans son Histoire de l'Église, des livres bibliques reconnus de tous.

ÉTYMOLOGIE

  • En grec, livres avoués, reconnus, du grec, un, uniforme, et du grec, discours.