hongre

*hongre

adj. m. et n.m. [ de hongrois, l'usage de châtrer les chevaux venant de Hongrie ]
Se dit d'un cheval châtré.

HONGRE

(hon-gr') adj. m.
En parlant d'un cheval, châtré par l'enlèvement ou la destruction des testicules.
Un cheval hongre n'a plus la puissance d'engendrer, mais il peut encore s'accoupler, et l'on en a vu des exemples [BUFF., Quadrup. t. I, p. 123]
Il se dit aussi d'autres animaux.
Les chameaux de travail sont ordinairement hongres [BUFF., Quadrup. t. V, p. 33]
Substantivement.
Les chevaux entiers ont le cou plus gros que les juments et les hongres [BUFF., Quadrup. t. I, p. 49]
Par extension, homme châtré.
....Quatre hautes-contre, huit faussets et douze dessus, moitié entiers et moitié hongres [RÉGNARD, Sérén. II, 11]
Le Chang-ti se plaît beaucoup à entendre les voix claires de ces cinquante hongres [VOLT., Dial. XV, 5]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il est hongre [OUDIN, Curios. fr.]

ÉTYMOLOGIE

  • Hongrie, à cause qu'on amenait de ce pays beaucoup de chevaux ainsi mutilés ; wallon, honk.
    Hongrois se disait hongre : Les Hongres très belliqueux combattants... [MONT., I, 242]

hongre

HONGRE. (H est aspirée.) adj. m. Qui a été châtré, en parlant du Cheval. Un cheval hongre.

Il s'emploie aussi comme nom. C'est un hongre. Il a deux beaux hongres. Un attelage de six hongres de même robe.

hongre

Hongre, Signifie ores celuy ou celle qui est du païs de Hongrie, combien qu'on le deust plustost en cette signification escrire sans aspiration, Ongre, ou Ungre: et ores chastré, qu'on dit autrement senné, Cui exerti sunt testiculi: Mais le François attribue ce terme en cette signification, specialement aux chevaux chastrez.

hongre


HONGRE, adj. et subst. Châtré, en parlant des chevaux. "Un cheval hongre: un hongre. L'h s'aspire.

Traductions

hongre

מסורס (ת), סוס מסורס (ז), מְסֹרָס

hongre

valach

hongre

runna

hongre

kluns, oen, ruin

hongre

wałach

hongre

capão

hongre

Vallak

hongre

Valack

hongre

[ˈɔ̃gʀ]
adj [cheval] → gelded
nmgelding