hostilité

hostilité

n.f.
1. Attitude hostile ; sentiment d'inimitié envers qqn : L'hostilité de la foule envers les terroristes antipathie, haine, malveillance ; amitié, bienveillance, sympathie
2. Attitude d'opposition à qqch : Les salariés affichent leur hostilité au plan de reprise de l'entreprise désaccord, désapprobation

hostilités

n.f. pl.
Opérations de guerre : Le déclenchement des hostilités.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

HOSTILITÉ

(o-sti-li-té) s. f.
Acte d'ennemi qu'un État fait exercer contre un autre. On commença les hostilités. Commettre des actes d'hostilité.
La Russie possédait quelques forts vers le fleuve d'Amour, à trois cents lieues de la grande muraille ; il y eut beaucoup d'hostilités entre les Chinois et les Russes au sujet de ces forts [VOLT., Russie, I, 7]
L'hostilité sans déclaration de guerre contre un peuple voisin qui sommeille tranquillement sur la foi des traités... [RAYNAL, Hist. phil. X, 14]
Fig. Disposition à l'inimitié.
Procurez-vous sa haine et son hostilité Plutôt qu'une amitié... [ROTROU, Bélis. IV, 6]
Disposition hostile des États et gouvernements. L'hostilité de la Restauration contre le gouvernement révolutionnaire d'Espagne finit par la guerre. Sentiment d'opposition hostile, quant à la politique et aux affaires publiques. L'hostilité des journaux contre le nouveau ministère.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Par voye et hostilité de guerre [, Lettres de Louis XII, t. I, p. 81, dans LACURNE]
    Le temps de minorité et hostilité qui auroit esté telle que durant icelle on n'auroit peu agir ny deffendre [, Coust. génér. t. I, p. 694]
    Declarant criminels de leze majesté tous ceux qui en forme d'hostilité ont pris les armes contre le roy en son royaume [CONDÉ, Mémoires, p. 685]
    Jamais l'ambition, jamais les inimitiez publicques ne poulserent les hommes les uns contre les aultres à si horribles hostilitez et calamitez si miserables [qu'en Amérique les Espagnols] [MONT., IV, 20]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. hostilitat ; espagn. hostilidad ; ital. ostilità ; du lat. hostilitatem (QUICHERAT, Addenda), qui vient de hostilis, hostile.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

hostilité

HOSTILITÉ. n. f. Acte d'un ennemi ou État de guerre. Commettre des actes d'hostilité, des hostilités. La guerre est déclarée, mais il n'y a encore eu aucun acte d'hostilité de part ni d'autre. Ce prince se livra à des actes d'hostilité, sans avoir déclaré la guerre. Un commencement d'hostilités. Commencer les hostilités. Suspendre les hostilités.

Par extension, il se dit aussi d'une Disposition hostile. L'hostilité persévérante de cette nation contre la France. L'hostilité qu'a montrée à ce projet tout un parti politique.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

hostilité

Hostilité.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606
Synonymes et Contraires

hostilité

Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

hostilité

hostility, enmityאויבות (נ), אנטגוניזם (ז) [עוינות], ניכור (ז), עוינות (נ), שנאה (נ), אוֹיְבוֹת, נִכּוּר, עוֹיְנוּת, שִׂנְאָהvijandigheid, kwaadwilligheid, vijandschapFeindschaftεπιθετικότηταhostilidadeinimicizia, ostilitàвраждебност敵意nepřátelstvífjendtlighed적대감fientlighet (ɔstilite)
nom féminin
attitude d'opposition à l'hostilité de la population envers le gouvernement
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

hostilité

[ɔstilite]
nfhostility hostilités
nfplhostilities
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005