hurlupé, ée

HURLUPÉ, ÉE

(hur-lu-pé, pée) adj.
Hérissé, ébouriffé.
Enfin dès six heures du matin tout est en l'air, coiffure hurlupée, poudrée, frisée [SÉV., 356]
Tout cela fait une petite tête de chou ronde, sans nulle chose par les côtés ; toute la tête nue et hurlupée [ID., 18 mars 1671]

ÉTYMOLOGIE

  • Ce mot paraît être une altération de l'ancien mot hurepé, qui signifiait hérissé, et dans lequel entrait probablement le mot hure, au sens de poil de la tête.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877