impénitent, ente

Recherches associées à impénitent, ente: abjurer, impénitence, impenitent, invétéré, résurgent, véniel

IMPÉNITENT, ENTE

(in-pé-ni-tan, tan-t') adj.
Qui ne se repent pas de ses péchés, et n'a aucun regret d'avoir offensé Dieu.
Tel est le sentiment d'un nomme qui vit impénitent, dans l'espérance de mourir pénitent : je veux dire qui mène une vie criminelle et qui s'y autorise par la pensée qu'un jour il fera pénitence [BOURD., Pensées, t. I, p. 386]
Il faut l'expier [le péché] après l'avoir commis, il faut exercer contre soi-même cette justice vindicative que Dieu exercera un jour contre le pécheur impénitent [ID., Pénitence, 2e avent, p. 501]
Mourir impénitent, mourir après avoir mené une vie scandaleuse, sans donner aucune marque de repentir et de pénitence. Substantivement. Un impénitent. Les impénitents.
Il se dit des choses dans le même sens.
Ô pénitence impénitente [sur le lit de mort] ! ô pénitence toute criminelle et toute infectée de l'amour du monde ! [BOSSUET, Sermons, Impénit. finale, 1]
Les chrétiens charitables ne tombent jamais dans cet affreux malheur d'une mort criminelle et impénitente [BOURDAL., Exhort. char. env. les pauv. t. I, p. 82]
En général. Qui n'a point de repentir de ses fautes ou de ses crimes.
Dans le temps que ce monstre impénitent [un assassin de Henri IV] refusait de demander pardon au roi et à la justice [VOLT., Facéties, Relat. apparit. jés. Bertier.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. impoenitentem, de in négatif, et poenitens, pénitent.