impérial, ale

IMPÉRIAL, ALE

(in-pé-ri-al, a-l') adj.
Qui appartient à un empereur ou à un empire. Couronne impériale. Sa Majesté Impériale.
Tiens, en cette moitié du sceptre impérial, à mon autorité prends un pouvoir égal [ROTROU, Bélis. III, 7]
On voyait [lors de la chute de l'empire romain].... les plus grands rois [barbares] accepter, briguer même les honneurs patriciaux, et, comme un lion qui flatte l'homme qu'il pourrait dévorer, on voyait ces vainqueurs terribles rendre hommage au trône impérial, qu'ils étaient maîtres de renverser [J. J. ROUSS., Projet de paix perpét.]
Terme de blason. Couronne impériale, espèce de mitre abaissée et surmontée du globe et de la croix. Terme d'antiquité. Papyrus impérial, papyrus de première qualité. Terme de numismatique. Médaille impériale, ou, substantivement, une impériale, médaille frappée sous les empereurs romains.
Qui appartient à l'ancien empire d'Allemagne. Diètes impériales, assemblées des États de l'empire d'Allemagne. Villes impériales, villes libres d'Allemagne, qui composaient le troisième collége de l'empire, et qui avaient le droit d'élire leurs magistrats sans autre dépendance de l'empereur que les autres souverains du même pays. Qui est du parti de l'empire ou de l'empereur d'Allemagne.
Les propos si impériaux de Cadogan ne plurent pas à Heinsius, qui ne le cacha pas à Beretti [SAINT-SIMON, 477, 147]
S. m. pl. Les Impériaux (avec I majuscule), les troupes de l'empereur d'Allemagne. Les Impériaux furent battus. Nom donné aussi aux ministres de l'empereur d'Allemagne dans une assemblée. Les impériaux (sans I majuscule) opinèrent pour....
En termes d'armoiries. Aigle impériale, les armes de l'empire d'Autriche qui sont un aigle à deux têtes.
Eau impériale, espèce d'eau-de-vie distillée sur plusieurs sortes d'herbes et d'épices.
Mme de Brissac en me quittant et en me donnant une bouteille d'eau impériale [RETZ, IV, 325]
Pierre impériale, espèce d'opiat pour les dents composé de salpêtre, d'alun de roche et de soufre.
Couronne impériale, ou, simplement, impériale, espèce de fritillaire panachée qui fleurit au printemps. Prune impériale, ou, simplement, impériale, espèce de grosse prune violette et longue. Serge impériale, ou, simplement, impériale, espèce de serge faite de laine fine. Vache impériale, ancien nom d'une sorte de cuir.
25 sols sur le cuir à blanc et lisse ; 25 sols sur les vaches impériales [, Déclar. du roi, 16 fév. 1635]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et se Merlins ou la sibile dient verité, on trouve en leurs livres que en cestui [Frédéric] doit definer li emperiaus dignités [BRUN. LATINI, Trésor, p. 91]
    Ceux de son lignage emperial [MARC POL, p. 292]
    Emperiax [les impériaux] [ils] demainent si, Qu'il ne sevent que puissent faire.... Quant l'empereres voit laidir Sa gent et les homes morir.... [, Guillaume de Palerme]
  • XIVe s.
    Les signes et aornemens imperiaux [BERCHEURE, f° 30, recto]
  • XVe s.
    Que dient li juge royal ? Que justice n'a lois ne dis. Que dient clerc imperial ? Que li empires est laidis, Et qu'om applique les escrips Au rebours de l'entendement [E. DESCH., Poésies mss. f° 385]
  • XVIe s.
    Il faut purger le cerveau de pilules sine quibus ou imperiales [PARÉ, XXI, 15]
    Pour la disposition des belles fleurs sortans de ceste plante, elle est dite coronne imperiale [O. DE SERRES, 378]
    Les imperiales [prunes] [ID., 683]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. emperial, imperiau, enperiau ; espagn. imperial ; ital. imperiale ; du lat. imperialis, de imperium (voy. EMPIRE).