impéritie

impéritie

[ ɛ̃perisi] n.f. [ lat. imperitia, de peritus, expérimenté ]
Litt. Manque de capacité dans la fonction que l'on exerce : L'impéritie d'un chef d'entreprise inaptitude, incapacité ; aptitude, compétence
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

IMPÉRITIE

(in-pé-ri-sie) s. f.
Manque d'habileté.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Le quel vendeur de triacle [thériaque] n'estoit qu'un broulleur, et ne se congnoissoit au fait de cirurgie.... pour l'imperice et non saichance du dit Castille [DU CANGE, imperia.]
  • XVIe s.
    Tel accident vient de l'imperitie ou inadvertance du chirurgien [PARÉ, VIII, 23]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. imperitia, de imperitus, inhabile, de in négatif, et peritus ( i long), habile. D'après certains étymologistes peritus est pour peri-itus, de la préposition per ou peri, et itus (i long), de ire, qui est allé par, qui a de l'expérience ; formé comme ambitus (i long), de ambi-itus ( itus avec un i long). Au contraire Curtius et Corssen le rapportent comme participe passé à un verbe perior, dont on a le composé dans ex-perior, et qui tiendrait à periculum et au grec, essayer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • IMPÉRITIE. Ajoutez :
    Cet art [la médecine], qui, dans tous les temps, a respecté la vie des hommes, est en proie à la témérité, à la présomption et à l'impéritie [LESAGE, Gil Blas, X, 1]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

impéritie

IMPÉRITIE. (TIE se prononce CIE.) n. f. Incapacité, inhabileté; ignorance de ce qu'on doit savoir dans sa profession. L'impéritie de certains fonctionnaires rabaisse le fonctionnarisme aux yeux de l'opinion publique.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

impéritie


IMPÉRITIE, s. f. [Inpéricî-e: 2e é fer. 4e lon. dern. e muet.] Défaut d'habileté. Ce mot n'est pas ancien dans la Langue. Dabord Il n'a été dit que par les Savans: insensiblement l'usage s'en est étendu: mais il n'est point encôre établi dans le discours familier. "Un Oficier ignorant est l'assassin des soldats qui périssent victimes de ses faûtes et de son impéritie. Anon. "Avec quelle impéritie il prononce sur les Historiens de l'Antiquité. Ann. Litt. = Ce mot est dans le Dict. de Trév. dès le comencement de ce siècle: mais on observait qu'il n'était pas reçu dans la langue ordinaire. L'Acad. le met sans remarque.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

impéritie

nom féminin impéritie
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

impéritie

אוזלת יד (נ), חוסר אונים (ז), אָזְלַת יָד, חֹסֶר אוֹנִים