imperdable

imperdable

n.f.
En Suisse, épingle de nourrice.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

IMPERDABLE

(in-pèr-da-bl') adj.
Qu'on ne peut perdre, dont le gain est sûr. Partie imperdable.
Ainsi raisonnait Paul-Louis ; et cependant écoutait le jeune homme bien disant, auquel à la fin il s'en remet, lui confiant sa cause imperdable ; il la perdit, comme on va voir [P. L. COUR., Procès.]

ÉTYMOLOGIE

  • Im... négatif, et perdre.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

imperdable

IMPERDABLE. adj. des deux genres. Qu'on ne peut perdre, dont le gain est sûr. Il ne se dit guère que dans ces locutions : Un procès, une cause, une partie imperdable. Une bataille imperdable.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

imperdable


IMPERDABLE, adj. (style famil.) Qui ne saurait se perdre. "Jeu, procès, imperdable.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

imperdable

[ɛ̃pɛʀdabl] adj [match] → impossible to lose
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005