implexe

(Mot repris de implexes)

IMPLEXE

(in-plè-ks') adj.
Terme de poésie dramatique. Composé d'événements variés, quoique liés naturellement au sujet. Une action peut être implexe sans être double.
C'est l'incommodité des pièces embarrassées qu'en termes de l'art on nomme implexes, par un mot emprunté du latin, telles que sont Rodogune et Héraclius [CORN., Examen de Cinna.]
Je ne discuterai pas non plus si c'est une pièce du premier genre, simple et implexe : simple, parce qu'elle n'a qu'une seule catastrophe, et implexe parce qu'elle a la reconnaissance avec la péripétie [VOLT., Œdipe, lett. 3e.]
Fig.
La tragédie qu'on joue en Bohême n'est pas encore à son dernier acte ; la pièce devient très implexe [VOLT., Lett. Cideville, 15 juill. 1757]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. implexus, de in, en, dans, et plectere, de même radical que plicare (voy. PLIER).

implexe

IMPLEXE. adj. des deux genres. Il se disait, dans l'ancienne critique, des Ouvrages dramatiques où il y a reconnaissance ou péripétie, ou l'un et l'autre; il s'emploie surtout en parlant du Théâtre des anciens.

implexe


IMPLEXE, adj. [Inplèkce; 2eè moy. 3e e muet.] Il se dit d'un sujet de Poésie Dramatique, où il y a duplicité d'action.