importuner

(Mot repris de importunes)

importuner

v.t.
Causer du désagrément à ; gêner : Il importune les autres voyageurs avec sa musique déranger, ennuyer, incommoder

importuner


Participe passé: importuné
Gérondif: importunant

Indicatif présent
j'importune
tu importunes
il/elle importune
nous importunons
vous importunez
ils/elles importunent
Passé simple
j'importunai
tu importunas
il/elle importuna
nous importunâmes
vous importunâtes
ils/elles importunèrent
Imparfait
j'importunais
tu importunais
il/elle importunait
nous importunions
vous importuniez
ils/elles importunaient
Futur
j'importunerai
tu importuneras
il/elle importunera
nous importunerons
vous importunerez
ils/elles importuneront
Conditionnel présent
j'importunerais
tu importunerais
il/elle importunerait
nous importunerions
vous importuneriez
ils/elles importuneraient
Subjonctif imparfait
j'importunasse
tu importunasses
il/elle importunât
nous importunassions
vous importunassiez
ils/elles importunassent
Subjonctif présent
j'importune
tu importunes
il/elle importune
nous importunions
vous importuniez
ils/elles importunent
Impératif
importune (tu)
importunons (nous)
importunez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais importuné
tu avais importuné
il/elle avait importuné
nous avions importuné
vous aviez importuné
ils/elles avaient importuné
Futur antérieur
j'aurai importuné
tu auras importuné
il/elle aura importuné
nous aurons importuné
vous aurez importuné
ils/elles auront importuné
Passé composé
j'ai importuné
tu as importuné
il/elle a importuné
nous avons importuné
vous avez importuné
ils/elles ont importuné
Conditionnel passé
j'aurais importuné
tu aurais importuné
il/elle aurait importuné
nous aurions importuné
vous auriez importuné
ils/elles auraient importuné
Passé antérieur
j'eus importuné
tu eus importuné
il/elle eut importuné
nous eûmes importuné
vous eûtes importuné
ils/elles eurent importuné
Subjonctif passé
j'aie importuné
tu aies importuné
il/elle ait importuné
nous ayons importuné
vous ayez importuné
ils/elles aient importuné
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse importuné
tu eusses importuné
il/elle eût importuné
nous eussions importuné
vous eussiez importuné
ils/elles eussent importuné

IMPORTUNER

(in-por-tu-né) v. a.
Fatiguer en qualité d'importun.
Vous avancerez plus en m'importunant moins [CORN., Poly. III, 4]
C'est trop m'importuner en faveur d'un sujet [ID., Nicom. III, 2]
De ma présence encor j'importune vos yeux [RAC., Bérén. III, 3]
Quelque esprit qu'on ait, on n'est point plaisant pour ceux qu'on importune [HAMILT., Gramm. 4]
Ne retenant de son rang que le privilége de pouvoir être importuné [MASS., Or. fun. Villars.]
Je vous prie de me laisser en repos, et de ne m'importuner plus de vos querelles [MONTESQ., Lett. pers. X]
On dit que Louis XI, faisant un jour réciter une oraison à saint Eutrope, pour demander la santé de l'âme et du corps, dit au prêtre qui la récitait, de supprimer ce qui regardait l'âme, et que c'était assez que le saint lui fît avoir la santé du corps, sans l'importuner de tant de choses [DUCLOS, Hist. Louis XI, Œuv. t. III, p. 361, dans POUGENS]
Je fais scrupule de l'importuner trop souvent par mes lettres [D'ALEMB., Lett. au roi de Prusse, 18 déc. 1769]
Importuner, avec la préposition de et un verbe à l'infinitif.
Aussi ne pensez pas que je vous importune De payer mon amour.... [CORN., Théod. III, 3]
Fig. et poétiquement. Importuner les dieux, le ciel de ses prières, de ses vœux, adresser incessamment des prières, des vœux à la Divinité.
Le ciel même en secret semble la condamner : Ses vœux depuis quatre ans ont beau l'importuner [RAC., Brit. II, 3]
Seigneur, j'irai remplir le nombre des vestales, Ne lui disputez plus [à Britannicus] mes vœux infortunés ; Souffrez que les dieux seuls en soient importunés [ID., ib. III, 8]
Mon cœur, lassé de tout, même de l'espérance, N'ira plus de ses vœux importuner le sort [LAMART., Méd. I, 6]
Il se dit aussi des choses qui sont importunes.
Trissotin : Peut-être que mes vers importunent madame. - Henriette : Point ; je n'écoute pas [MOL., F. sav. III, 2]
Mon arc, mes javelots, mon char, tout m'importune [RAC., Phèdre, II, 2]
Ce temple l'importune [Mathan], et son impiété Voudrait anéantir le dieu qu'il a quitté [ID., Athal. I, 1]
Absolument. Le bruit importune.
S'importuner, v. réfl. Être inquiété.
De quel soin votre amour va-t-il s'importuner ? [RAC., Bérén. II, 4]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Or vous feroys-je voluntiers une requeste, c'est que vous ne m'importunassiez plus par vos menuz jargons [DESPER., Cymbal. 135]
    Une bien amante, bien requise, pressée et importunée, et toutefois femme de bien, victorieuse de son corps et de son ami [MARG., Nouv. IX]
    Ceulz qui sans vergongne pressent et importunent ceulx de qui ilz veulent obtenir aucune chose desraisonable [AMYOT, Brut. 6]
    Ses creanciers vindrent crier après luy et l'importuner pour estre payez sur son partement ; et, ne pouvant chevir à eulx, il fut contraint de recourir à Crassus [ID., César, 13]

ÉTYMOLOGIE

  • Importun.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    IMPORTUNER. Ajoutez :
    S'importuner, être ennuyé, fatigué.
    Chrysippe.... s'importunait tellement d'être salué, qu'il en était à la mort [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]
    Il y en a qui s'importunent de faire et voir toujours les mêmes choses [ID., ib.]
    Il fuyait maintenant le monde et s'importunait d'une façon visible du faste de sa maison [H. RIVIÈRE, Rev. des Deux-Mondes, 15 juil. 1872, p. 278]

importuner

IMPORTUNER. v. tr. Déplaire, ennuyer, fatiguer par des assiduités, des discours, des demandes, une présence hors de propos. Je crains de vous importuner. Il ne faut pas importuner ses amis. On ne peut rien obtenir de lui qu'à force de l'importuner. Ils m'ont tant importuné de leurs demandes qu'ils n'obtiendront rien. Je suis honteux de vous importuner de tant de sollicitations.

Il se dit aussi, par extension, des Choses qui déplaisent, qui ennuient parce qu'elles sont hors de propos ou semblent hors de propos. Ses fréquentes visites m'importunent. Un bruit qui importune. Ce souvenir l'importunait. Il est de si mauvaise humeur que tout l'importune. Elle est importunée de leurs hommages. Il est importuné de visites.

importuner

Importuner, Flagitare aliquem. B.

Importuner quelqu'un de force d'outrages, Vexare aliquem maledictis.

Importuner la Cour de requestes, Libellis aures Curiae fatigare, Suppliciter flagitare operam Curiae vacuam, Libellis frequentibus Curiae obstrepere. B.

Synonymes et Contraires
Traductions

importuner

bother, annoy, molest, pester, importuneהטריח (הפעיל), הציק (הפעיל), טרד (פ'), נטפל (נפעל), הֵצִיק, הִטְרִיחַhinderen, lastig vallensekkierenimportunare, molestareobtěžovat (ɛ̃pɔʀtyne)
verbe transitif
déranger, gêner qqn Ce bruit l'importune.

importuner

[ɛ̃pɔʀtyne] vt → to bother