imposte

imposte

n.f. [ it. imposta ]
Panneau, souvent en verre, placé au-dessus d'une porte ou d'une fenêtre dormant
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

IMPOSTE

(in-po-st') s. f.
Terme d'architecture. La dernière pierre du pied droit d'une porte ou d'une arcade faisant saillie sur les autres pierres, ayant ordinairement quelques moulures et sur laquelle on pose la première pierre qui commence à former le cintre de la porte, de l'arcade. Terme de menuisier. Menuiserie fixe qui surmonte la partie mobile d'une porte ou d'une croisée et qui en diminue la hauteur.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. impositus, impostus, mis dessus, de in, en, sur, et positus, placé (voy. POSITION).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

imposte

IMPOSTE. n. f. T. de Menuiserie. Partie supérieure d'une porte, d'une fenêtre qu'on laisse dormante pour diminuer la hauteur des battants.

Il désigne par extension la Partie vitrée dormante d'une porte, d'une cloison destinée à donner du jour à une pièce obscure.

Il désigne aussi, en termes d'Architecture, la Dernière pierre du pied droit d'une porte ou d'une arcade qui fait saillie sur les autres pierres et qui a ordinairement quelques moulures. Cette imposte a trop de saillie.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

imposte


IMPOSTE, s. fém. Terme d'Architectûre. La dernière partie d'un pied droit, sur laquelle comence un arc, et qui fait saillie sur les aûtres pierres, pour cacher la naissance de l'arc.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

imposte

transom