impotent, ente

IMPOTENT, ENTE

(in-po-tan, tan-t') adj.
Qui est privé de l'usage d'un membre, soit par vice de nature, soit par accident. Impotent du bras droit.
Le fils aîné du maréchal de Grammont devint bientôt impotent, puis tout à fait perclus [SAINT-SIMON, 404, 28]
Je travaillerai jusqu'à ce que je devienne tout à fait aveugle et impotent, deux bénéfices dont je pourrai bientôt être pourvu [VOLT., Lett. d'Argental, 23 mai 1763]
Substantivement. Un impotent. Se dit aussi des membres. Un bras impotent.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Se il estoit impotent de rendre, l'autre ne reputeroit pas que il li deust rien donner [ORESME, Eth. 255]
  • XVe s.
    Il fait enquerir diligemment où il y ait povres mesnaigers, vieulz et impotens [, Bouciq. IV, 2]
  • XVIe s.
    Il ordonna que celuy qui auroit esté mutilé et rendu impotent de quelque membre à la guerre, fust nourry tout le temps de sa vie aux despens de la chose publique [AMYOT, Sol. 65]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. inpotens ; espagn. et ital. impotente ; du latin impotentem, de in negatif, et potens, qui peut.