impourvu, ue

IMPOURVU, UE

(in-pour-vu, vue) adj.
Terme vieilli. Non prévu.
Sans doute il m'aura vue ; Et c'est de là que vient cette fuite impourvue [CORN., Mél. II, 8, édit. 1633]
À l'impourvu, loc. adv. À l'improviste.
Soit qu'une autre modeste à l'impourvu m'avise [RÉGNIER, Sat. VII]
Les ennemis sont venus à l'impourvu [, Dict. de l'Acad. de 1740]

REMARQUE

  • Vaugelas disait : " à l'improviste, à l'impourvu, tous deux sont bons ; mais à l'improviste, quoique pris de l'italien, est tellement naturalisé français qu'il est plus élégant qu'à l'impourvu. " à l'impourvu n'est plus usité.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Cleomenes vint une nuit à l'improuveue assaillir la ville de Megalopolis [AMYOT, Philop. 7]

ÉTYMOLOGIE

  • Im..., et pourvoir, qui, venant du lat. providere, s'est dit pour prévoir.