impraticable

(Mot repris de impraticables)

impraticable

adj.
1. Où l'on ne peut pas passer : Depuis le glissement de terrain, cette route est impraticable carrossable, praticable
2. Que l'on ne peut mettre à exécution : Votre projet de mise en scène est impraticable irréalisable ; réalisable

IMPRATICABLE

(in-pra-ti-ka-bl') adj.
Qui ne peut se faire, s'exécuter.
L'exemple des saints nous est une preuve convaincante que la sainteté n'a rien d'impraticable pour nous [BOURDAL., Sainteté, 2e avent, p. 314]
Ce n'est pas qu'il ne faille également éviter ce zèle toujours armé de terreur et de dureté qui est tout propre à confirmer un pécheur dans le vice par l'idée impraticable qu'il lui donne de la vertu [MASS., Confér. Zèle contre les vices]
Et qu'enfin l'équité fit régner sur la terre L'impraticable paix de l'abbé de Saint-Pierre [VOLT., Tactique.]
L'entreprise fut jugée impraticable [RAYNAL, Hist. phil. VI, 20]
Où l'on ne peut passer, où l'on ne passe qu'avec beaucoup de difficultés. Un marais impraticable.
Les chemins de Vitré ici sont devenus si impraticables qu'on les fait raccommoder par ordre du roi et de M. le duc de Chaulnes ; tous les paysans de la baronnie y seront lundi [SÉV., 15 juin 1680]
La police était un peu négligée ; les grands chemins étaient impraticables de jour, et les rues durant la nuit ; mais on volait encore plus impunément ailleurs [HAMILT., Gramm. 2]
Il se dit d'une maison, d'un appartement, d'une chambre qui a des inconvénients tels qu'on ne peut l'habiter. La fumée rend cette chambre impraticable. Insupportable.
Un hiver est impraticable à Grignan, et très ruineux à Aix [SÉV., 406]
Fig. Insociable, très difficile à vivre. Il est d'un caractère, d'une humeur impraticable.
Je ne saurais vous approcher.... Si vous pouviez savoir les affligeants discours.... Vous seriez moins impraticable [DESHOUL., t. II, p. 59]
Ce roi toujours caché, toujours impraticable comme les rois de l'Orient [FÉN., Dial. des morts mod. 12]
Il tirait du fond du cœur de ses sujets la vérité qu'on cache aux princes orgueilleux et impraticables [VAUVENARGUES, Dial. Louis XI, Commines.]

ÉTYMOLOGIE

  • Im..., et praticable.

impraticable

IMPRATICABLE. adj. des deux genres. Qui ne peut se faire, s'exécuter. Ce que vous me proposez est tout à fait impraticable. Ce projet est beau, mais il est impraticable dans l'état où sont les choses.

Il se dit aussi des Lieux où l'on ne peut passer, où l'on ne passe qu'avec beaucoup de difficulté. Les chemins sont impraticables. Rendre un passage impraticable. Des marais impraticables.

impraticable


IMPRATICABLE, adj. [Inpratikable: pénult. dout.] Il a divers sens. Projet, chôse impraticable; qui ne peut se faire, s'exécuter. "Delà, ces fades railleries, dont on cherche à égayer ses remords, et dont le vrai principe est le dépit secret de voir faire à d'autres ce qu'on croit ou ce qu'on voudroit croire impraticable. SEGAUD. — Chemin impraticable, où l'on ne saurait passer. "Maison impraticable, qu'on ne peut habiter sans de grandes incomodités. — Homme impraticable, avec qui on ne saurait vivre. "Il est d'un esprit, d'une humeur impraticable, dont on ne peut s'acomoder. — * Voltaire le dit de certains sujets de Tragédie. "Ce sont les sujets les plus ingrats et les plus impraticables. On le dit aussi dans l'An. Litt. "Ce sujet (Cléopâtre) est presque impraticable sur notre scène. Ni l'analogie, ni l'usage n'admettent ce mot en ce sens. Jusqu'à ce qu'on dise pratiquer un sujet de tragédie ou de comédie, il semble que sujet impraticable n'est pas un terme propre. On dirait mieux intraitable, si l'usage admettait cet adjectif apliqué aux chôses. Voy. INTRAITABLE.

Synonymes et Contraires

impraticable

adjectif impraticable
1.  Par où l'on passe difficilement.
carrossable, empruntable, praticable.
Traductions

impraticable

impracticable, impassableבלתי עביר (ת)onbegaanbaar, onuitvoerbaarimpervio, impraticabile (ɛ̃pʀatikabl)
adjectif
où l'on ne peut pas passer une route impraticable

impraticable

[ɛ̃pʀatikabl] adj
[projet] → unworkable, impracticable
[piste] → impassable