impression

(Mot repris de impressions)

impression

n.f. [ lat. impressio, application, de imprimere, appuyer sur ]
1. Action d'imprimer, de reproduire un dessin, un texte, un motif ; texte, dessin, motif ainsi reproduit : L'impression de ce mél a pris quelques secondes. Ce livre est plein de fautes d'impression coquilles
2. Marque laissée par un objet qui appuie ou est pressé sur une substance : L'impression de ses pas dans la neige empreinte, trace
3. Sentiment ou sensation résultant de l'effet d'un agent extérieur : Ce bain chaud lui procure une impression de bien-être.
4. Sentiment, opinion qui naît d'un premier contact : Son ami m'a fait bonne impression effet point de vue
5. Vieilli Édition : Rechercher la première impression d'un livre.
Avoir l'impression de, que,
croire, s'imaginer que : J'ai l'impression d'être observée ou que l'on m'observe.
Faire impression,
provoquer l'admiration ou l'étonnement : Ce défilé de mode a fait impression sur les journalistes.

IMPRESSION

(in-prè-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
Action de presser sur.
Ce corps ne recevra aucune impression vers aucun côté, non plus qu'une girouette entre deux vents égaux [PASC., Équil. des liqueurs, V]
Fig. Action de presser sur quelqu'un, en parlant de personnes qui l'influencent, le dirigent.
Une puissance qui préside, qui ordonne, de qui l'on reçoive l'impression et qui dirige toutes les démarches et tous les mouvements [BOURD., Pensées, t. II, p. 459]
Vous conduire par les impressions d'un guide éclairé [MASS., Carême, Prospér.]
Action par laquelle une chose appliquée sur une autre y laisse une empreinte ; le résultat de cette action. L'impression d'un cachet sur la cire.
On voit dans les ardoises et dans d'autres matières, à de grandes profondeurs, des impressions de poissons et de plantes, dont aucune espèce n'appartient à notre climat [BUFF., Époq. nat. Œuv. t. XII, p. 22]
Terme d'anatomie. Enfoncements de la surface des os ayant la même apparence que s'ils résultaient d'une impression extérieure. Impressions digitales des os du crâne. Impressions musculaires, enfoncements qu'on aperçoit dans les coquilles bivalves. Fig. L'impression d'un caractère, l'action de donner un caractère, une qualité.
Une plus grande juridiction suppose l'impression d'un caractère plus éminent et la collation d'un plus haut et plus parfait sacerdoce [MIRABEAU, Collection, t. IV, p. 343]
Particulièrement, l'action de tirer des empreintes d'une surface où il y a des creux ou des saillies propres à se charger d'une couleur qui, par compression, se reporte sur une autre surface. On obtient les épreuves d'une gravure au moyen de l'impression. L'impression de cette étoffe a été manquée.
Vérification faite de la teinture ou impression [, Lett. pat. du 18 avril 1782]
Action d'imprimer un livre, etc. ; résultat de cette action. Diriger, surveiller l'impression d'un ouvrage. Une belle impression. Une vilaine impression.
Ce que vous dites est digne de l'impression [SÉV., 348]
J'étais touchée de toutes ces différentes beautés [de l'Esther de Racine] ; aussi je suis loin de changer de sentiment ; mais je vous disais que l'impression a fait son effet ordinaire, et s'est fait voir comme une requête civile contre les approbations de ceux qui avaient loué dans l'excès et de bonne foi [ID., 23 mars 1689]
Dès que l'impression fait éclore un poëte, Il est esclave né de quiconque l'achète [BOILEAU, Sat. IX]
Un ouvrage.... qui est donné en feuilles sous le manteau.... s'il est médiocre passe pour merveilleux : l'impression est l'écueil [LA BRUY., I]
Nous savons bien qu'on peut abuser de l'impression comme on peut abuser de la parole ; mais quoi ! nous privera-t-on d'une chose si légitime, sous prétexte qu'on en peut faire un mauvais usage ? [VOLT., Quest. miracles, Lett. 13]
Il se dit quelquefois dans le sens d'édition.
Elle [l'actrice représentant Camille] doit recevoir le coup derrière le théâtre, comme je le marque dans cette impression [CORN., Ex. d'Hor.]
Il y a des Escobars de différentes impressions [PASC., Prov. VIII]
Terme de peinture. La couleur qui se met sur la toile ou sur un panneau, soit à l'huile soit en détrempe, et qui sert de première couche.
Tout sujet qu'il s'agit de peindre à l'huile doit recevoir d'abord une ou deux couches d'impression, c'est-à-dire un enduit de blanc de céruse, broyé et détrempé à l'huile, qu'on étend sur le sujet qu'on veut peindre [, Manuels Roret, Manuel du peintre en bâtiments, Paris, 1843, p. 159]
Peinture d'impression, peinture à couches plates que font les peintres en bâtiment.
Effet que l'action d'une chose quelconque produit sur un corps.
Que si nous leur pouvons donner [à nos membres] un mouvement détaché de l'ébranlement universel et même qui lui soit contraire, en poussant par en haut, par exemple, notre bras que l'impression commune de toute la machine tire en bas, on voit bien qu'il n'est pas possible qu'une si petite partie de l'univers, c'est-à-dire l'homme, puisse prévaloir d'elle-même sur l'effort du tout [BOSSUET, Libre arb. 9]
Comme l'impression de l'eau convertissait chaque jour les sables vitrescibles en argile [BUFF., 3e époque de la nat. Œuv. t. XII, p. 151]
Ceux qui prétendent élever des sociétés en employant les passions comme matériaux de l'édifice ressemblent à ces architectes qui bâtissent des palais avec cette sorte de pierre qui se fond à l'impression de l'air [CHATEAUB., Génie, IV, III, 4]
L'impression du mouvement, l'action qu'exerce le mouvement communiqué.
Pourquoi il arrive que l'impression du mouvement soit plus forte à la partie la plus éloignée du lieu où l'ébranlement commence [BOSSUET, Libre arb. 4]
Nous connaissons que Dieu est parfaitement libre en tout ce qu'il fait au dehors, corporel ou spirituel, sensible ou intelligible, et il l'est en particulier à l'égard de l'impression du mouvement qu'il peut donner à la matière [ID., ib. 2]
Fig.
Et comme notre sexe ose assez promptement Suivre l'impression d'un premier mouvement [CORN., Hér. V, 2]
Dans les exemples ci-dessus de Bossuet, le sens n'est pas passivement le mouvement imprimé, mais activement l'action que produit le mouvement (voy. plus bas la discussion sur la locution : imprimer le mouvement).
Ce qui reste de l'action qu'une chose a exercée sur un corps.
L'alambic laisse toujours une impression de feu dans les eaux distillées [, Dict. de l'Acad.]
Un mal funeste et contagieux se répandit et s'échauffa dans les principales villes de Normandie, soit que l'intempérie des saisons eût laissé dans les airs quelque maligne impression.... [FLÉCH., Duc de Mont.]
Je m'empresse d'avoir l'honneur de répondre à sa dernière et charmante lettre, malgré l'impression qui me reste encore de deux ou trois accès de fièvre qui m'ont laissé de la faiblesse [D'ALEMB., Lett. au roi de Pr. 29 juin 1781]
Marque.
Elle [Henriette agonisante] demande le crucifix sur lequel elle avait vu expirer la reine sa belle-mère, comme pour y recueillir les impressions de constance et de piété que cette reine vraiment chrétienne y avait laissées avec les derniers soupirs [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Dieu a fait un ouvrage au milieu de nous qui, détaché de toute autre cause, et ne tenant qu'à lui seul, remplit tous les temps et tous les lieux, et porte par toute la terre, avec l'impression de sa main, le caractère de son autorité : c'est Jésus-Christ et son Église [ID., Anne de Gonz.]
L'impression de Dieu y reste encore [dans l'homme] si forte qu'il ne peut la perdre, et tout ensemble si faible qu'il ne peut la suivre [ID., la Vallière.]
Effet plus ou moins prononcé que les objets extérieurs font sur les organes des sens. Les impressions de la douleur, du plaisir.
L'objet la frappe [la bête] en un endroit ; Ce lieu frappé s'en va tout droit, Selon nous, au voisin en porter la nouvelle ; Le sens de proche en proche aussitôt la reçoit ; L'impression se fait : mais comment se fait-elle ? [LA FONT., Fabl. X, 1]
La perception des couleurs, des sons, du bon et du mauvais goût, du chaud et du froid, de la faim et de la soif, du plaisir et de la douleur, suivent les mouvements de l'impression que font les objets sensibles sur nos organes corporels [BOSSUET, Conn. III, 3]
En toute sensation il se fait un contact et une impression réelle et matérielle sur nos organes, qui vient ou immédiatement ou originairement de l'objet [ID., ib.]
Tous les sens ont la faculté de conserver plus ou moins les impressions des causes extérieures ; mais l'œil l'a plus que les autres sens [BUFF., Dict. nat. anim. Œuv. t. V, p. 276]
10° Effet qu'une cause quelconque produit dans le cœur ou dans l'esprit.
N'ayez jamais impression Que d'une seule passion, à quoi que l'espoir vous convie ; Bien aimer soit votre vrai bien.... [MALH., VI, 10]
Et reconnaissez-vous que tout ce qu'il m'a dit Par quelque impression ébranle mon esprit ? [CORN., Nicom. IV, 1]
Si vous ouvrez votre âme à ces impressions [ID., Cinna, II, 1]
La jalousie a des impressions Dont bien souvent la force nous entraîne [MOL., Amph. II, 6]
Je m'en vais essayer de vous ôter ces impressions [SÉV., 424]
C'était son carrosse et l'abbé Charrier, qu'il a envoyé me recevoir.... cet abbé me fut agréable ; il a une petite impression de Grignan par son père et par vous avoir vue [ID., 20 sept. 1684]
On pouvait jeter dans son âme quelque fausse impression, mais il suivait toujours au moins l'ombre de la justice [FLÉCH., Duc de Mont.]
M. de Noailles est trop sincère avec le roi ; il n'est pas aisé d'effacer les impressions qu'on lui a données [MAINTENON, Lett. au card. de Noailles, 2 janv. 1796]
Un jeune homme toujours bouillant dans ses caprices Est prêt à recevoir l'impression des vices [BOILEAU, Art p. III]
Il y a des impressions funestes dont on ne revient jamais [VOLT., Lett. d'Argental, 21 mars 1754]
L'impression n'est jamais l'image fidèle et complète du fait ; elle est individuelle, et le fait ne l'est point [GUIZOT, Hist. de la civil. en Fr. 8e leçon.]
Bonnes impressions, mauvaises impressions, sentiments favorables, défavorables qui sont inspirés par une personne ou une chose.
Les maudites femmes s'étaient proposé de tenter toutes sortes de moyens pour engager leur sœur à se perdre, soit en lui donnant de mauvaises impressions de son mari, soit.... [LA FONT., Psyché, I, 71]
Disposant les esprits à recevoir les impressions désavantageuses qui me firent quitter la cour pour quelque temps [Mme DE CAYLUS, Souvenirs, p. 233, dans POUGENS]
Charles XII n'avait encore donné de lui que de mauvaises impressions [VOLT., Ch. XII, 2]
Donner une impression, donner des impressions, faire juger, sentir suivant telle ou telle manière.
Et qui, par la chaleur qu'ils ont pour les intérêts du ciel, sont faciles à recevoir les impressions qu'on veut leur donner [MOL., Préf. de Tart.]
Ressouvenez-vous, je vous prie, des étranges impressions qu'on nous donne depuis si longtemps des jansénistes [PASC., Prov. III]
Ceux qui ont donné cette impression au pape, pourraient bien avoir abusé de la créance qu'il a en eux [ID., ib. XVIII]
De sorte que je crains que cette censure ne fasse plus de mal que de bien, et qu'elle ne donne à ceux qui en sauront l'histoire une impression tout opposée à la conclusion [ID., ib. I]
Je suis prête à prendre l'impression qu'il voudra me donner [SÉV., 575]
Faire de l'impression, agir fortement sur l'esprit.
D'un règne commençant la première action Fait dessus les esprits beaucoup d'impression [ROTROU, Antig. IV, 1]
Quand on vous connaît, qu'on a goûté la sorte d'agrément de votre esprit et la bonté de votre cœur, il n'est pas aisé de vous effacer : vous faites une impression qui dure [SÉV., à Moulceau, 24 oct. 1687]
Les moindres choses ont fait impression dans mon pauvre cerveau [ID., 375]
Ce discours ne lui fit alors qu'une légère impression [ID., 12]
Un si beau sentiment fit tant d'impression dans l'esprit des peuples que.... [BOSSUET, Hist. III, 6]
Un récit si propre à faire impression sur les cœurs [MASS., Avent. Jug.]
Pourriez-vous avoir la bonté de me dire quelle impression le mémoire de M. de la Chalotais a faite dans Paris ? [VOLT., Lett. d'Argental, 15 août 1766]
Faire impression, faire beaucoup d'impression, se dit d'une personne qui attire sur elle l'attention dans une société.
L'un est actuellement ambassadeur de la république à la cour, où il fera, dit-on, beaucoup d'impression [VOLT., Lett. Mme du Deffant, 26 mars 1770]
Faire impression se dit aussi, en termes militaires, de l'action du feu sur une troupe. Le feu de l'ennemi fit impression sur nos régiments.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Puis que il sentirent les impressions des colées [des coups] de la partie adverse [BERCHEURE, f° 38, recto]
    Par impression [contrainte, pression] et non de nostre franche volunté [, Ordonn. des rois de Fr. t. III, p. 348]
  • XVIe s.
    Ce sont des impressions de l'apprehension et de la crainte [MONT., I, 93]
    Quand je considere l'impression [dégradation] que la Dordoigne fait vers la rive droite [ID., I, 232]
    L'invention de notre artillerie, de nostre impression [ID., IV, 16]
    Je sçay bien que naturellement chacun a une impression en soy de conserver et exalter ce qu'il a procreé [LANOUE, 109]
    Un marquis de la nouvelle impression [D'AUB., Faen. IV, 9]
    Il n'y a que le sang des boucs qui puisse graver et faire impression dessus [le diamant] [ID., Vie, LXVII]
    Ils rompirent et mirent en fuite les trois gros, et mesmes firent impression dans la teste du duc de Guise, où ils tuerent la Brosse son lieutenant [ID., Hist. I, 169]
    Et y demeure l'impression des doigts comme aux oedemes [PARÉ, X, 6]
    La menagere se contentera de faire ces huiles par impression comme on appelle, non par distillation [O. DE SERRES, 892]
    Attache ton esprit à contr'imaginer Quelque entreprise haute, à fin de destourner L'impression d'amour par une autre nouvelle [RONS., 835]
    Volontairement et sans impression [, Coust. génér. t. II, p. 404]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. empressio ; espagn. impressione ; du latin impressionem, de impressum, supin de imprimere (voy. IMPRIMER).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    IMPRESSION. Ajoutez :
    11° Au plur.Terme d'administration. Nom donné aux feuilles de papiers imprimés dont les employés se servent dans les diverses parties de leur service. Frais de transport des papiers timbrés, registres et impressions, Extrait de l'arrêté du Directeur général de l'enregistrement du 2 mars 1860 sur l'organisation de l'administration centrale.

impression

IMPRESSION. n. f. Action par laquelle une chose appliquée sur une autre y laisse une empreinte ou Résultat de cette action. L'impression d'un corps sur un autre corps. L'impression d'un cachet sur de la cire. Ses pas étaient si légers que le sable en recevait à peine l'impression.

En termes d'Anatomie, Impressions digitales. Voyez DIGITAL.

IMPRESSION se dit particulièrement, en termes d'Arts, de l'Action ou de la manière de tirer des empreintes d'une surface où il y a des creux ou des saillies propres à se charger d'une couleur qui, par compression, se reporte sur une autre surface. On obtient les épreuves d'une gravure, d'une lithographie au moyen de l'impression. Des impressions sur tissus, sur étoffe.

Il se dit encore, plus particulièrement, de l'Action d'imprimer un livre, etc., ou du Résultat de cette action. Diriger, surveiller l'impression d'un ouvrage. Livrer, envoyer un mémoire à l'impression. Soigner l'impression d'un livre. Demander l'impression d'un rapport. L'impression du discours fut votée à l'unanimité. L'impression de votre ouvrage sera bientôt terminée. Frais d'impression. Impression correcte. Impression fautive. Fautes d'impression.

Il se dit quelquefois dans le sens d'Édition. Les anciennes impressions sont aujourd'hui fort recherchées.

IMPRESSION se dit aussi par analogie de l'Effet que l'action d'une chose quelconque produit sur un corps. Il est sensible aux moindres impressions de l'air, aux moindres impressions du changement de temps. L'impression que les objets font sur nos sens, que les couleurs font sur la vue.

Il se dit, quelquefois, de Ce qui reste de l'action qu'une chose a exercée sur un corps. Il n'a plus de fièvre, mais il lui reste encore une légère impression de chaleur. Cette névralgie m'a laissé quelque impression de douleur.

Il se dit figurément de l'Effet qu'une cause quelconque produit dans le coeur ou dans l'esprit. Cet événement fit une telle impression, une si forte impression sur lui qu'il s'en rappelait jusqu'aux moindres circonstances. Les premières impressions sont ordinairement les plus durables. Impressions de voyage. Affaiblir, détruire, effacer l'impression qu'une personne a reçue de quelque chose. Éprouver une impression désagréable. Les impressions de la douleur, du plaisir. Les reproches ne font aucune impression sur son coeur endurci. Pensez-vous que ce discours ait fait impression, grande impression sur son esprit? On a voulu me donner de mauvaises impressions de vous, de votre conduite. Je ne prends pas si facilement ces impressions- là. La vue de ce monument a fait sur moi une grande impression.

Fam., Faire impression se dit d'une Personne ou d'une chose qui attire vivement l'attention. Chaque fois qu'il prend la parole il fait impression. Cette cérémonie fit une grande impression sur la foule.

IMPRESSION signifie aussi Ensemble des actions physiologiques d'où résulte la sensation.

impression


IMPRESSION, s. fém. [Inprè-cion, en vers, ci-on: 1re lon. 2e è moyen.] 1°. l'efet que l'action d'un corps fait sur un autre. "Les impressions de l'air, du froid, du chaud sur le corps humain. "Il y a encôre une impression de chaleur. = Figurément, en parlant de l'esprit, du coeur, de l'âme: ni les menaces, ni les promesses, ni les reproches n'ont fait aucune impression sur lui. "Ce discours n'a fait aucune impression dans l'âme des Auditeurs. "On ne sauroit trop ménager dans les enfans les premières impressions. Le Comte de Valmont. "La prospérité fait sur le coeur de l'homme des impressions dangereuses. Chemin. = 2°. Empreinte. "L'impression d'un sceau, d'un cachet sur la cire. = 3°. Éfet de l'Imprimerie. "Belle ou vilaine impression. "Ce livre est de l'impression de Paris, etc. = Édition. "On a saisi toute l'impression, tous les exemplaires. "Les anciènes impressions sont fort recherchées. = 4°. En termes de Peintûre, la couleur telle qu'on la met dabord sur la toile pour la préparer à recevoir les vraies couleurs du tableau. = On apèle en ce sens, peintûre d'impression, l'ouvrage de ceux qui peignent des bâtimens, pour la distinguer de la peintûre en tableau.
   Rem. 1°. Au figuré, impression régit de: "Ce terrible combat laissa dans tous les coeurs une impression profonde et durable d'étonement et d' horreur.
   2°. Les Traducteurs de livres anglais donent à faire impression un sens qui est un pur anglicisme. "Cette expédition devint infructueûse, dit Mde de B... (H. d'Ang.) et ne fit pas une impression profonde sur l'énemi; c. à. d. qu'elle ne lui fit pas grand mal. L'Ab. Prévot (H. des Stuarts) a aussi traduit trop litéralement, quand il a dit. "Il déclara à ce Ministre qu'il falait de plus fortes impressions pour amener la France à des termes raisonables.
   Un noble de nouvelle impression c'est, en style proverbial, le novus homo de Ciceron, un anobli.

Synonymes et Contraires

impression

nom féminin impression
1.  Fait de ressentir quelque chose.
2.  Opinion de caractère immédiat.
3.  Marque laissée par un objet.
Traductions

impression

Eindruck, Abdruck, Effekt, Wirkung, Druck, Auswirkung, Gefühl, Impressionimpression, printing, effect, imprint, printed matter, trace, track, feeling, print, fancy, print-out, air, aura, printout, spoor, trailindruk, afdruk, belichting, drukwerk, effect, impressie, spoor, voetspoor, (af)druk, gevoel, grondverf, drukאפקט (ז) [רושם], הדפס (ז), הדפסה (נ), הטבעה (נ), הצטיירות (נ), התרשמות (נ), מראית עין (נ), רושם (ז), רֹשֶׁם, הִתְרַשְּׁמוּת, הַדְפָּסָה, הַטְבָּעָהeffek, impak, indrukefecte, empremta, impressió, indici, vestigiindtrykefekto, impreso, premsigno, presado, presaĵo, spuroimpresión, efecto, huella, impreso, indicio, traza, vestigio, imprentajälki, teho, vaikutus, vaikutelmaimpressione, senso, stampawrażenie, impresjaimpressão, efeito, impresso, sensaçãoimprima, tipăriвпечатлениеεκτύπωση, εντύπωσηإِنْطِبَاعٌdojemdojam印象인상inntrykkintryckสิ่งที่ประทับใจizlenimấn tượng印象печат (ɛ̃pʀesjɔ̃)
nom féminin
1. ce que l'on pense ou ressent J'ai l'impression de l'avoir déjà vu.
2. effet produit faire bonnemauvaise impression
3. action d'imprimer qqch l'impression d'un texte

impression

[ɛ̃pʀesjɔ̃] nf
(= sentiment) → impression
J'en avais retiré une impression mitigée → I came away with a mixed impression.
impressions de voyage → impressions of one's journey
donner une impression de → to give the impression of
donner l'impression que → to give the impression that
avoir l'impression de → to have the impression of
avoir l'impression que → to have the impression that
(= effet) faire impression → to make an impression
faire bonne impression → to make a good impression
Il a fait bonne impression à ma mère → He made a good impression on my mother.
(= empreinte) → impression
[ouvrage, tissu, photos] → printing