impropreté

IMPROPRETÉ

(in-pro-pre-té) s. f.
S'est dit autrefois pour malpropreté.
Cela vous oblige à deux ou trois autres indécences : l'une.... et la troisième de vous lécher les doigts, ce qui est le comble de l'impropreté [DE COURTIN, la Civilité française, p. 119, Paris, 1695]