inaltéré, ée

INALTÉRÉ, ÉE

(i-nal-tè-ré, réé) adj.
Qui n'a point subi d'altération, de changement en pis.
Il n'existe dans la nature ni corps parfaitement polis et incompressibles qui, après avoir été soumis à des pressions accompagnées de glissements ou de roulements, soient inaltérés dans leurs surfaces ou dans leurs formes, ni enduits parfaitement fluides [MORIN, Acad. des sc. Comptes rendus, t. LX, p. 330]

ÉTYMOLOGIE

  • In.... 1, et altéré.