inanimé, ée


Recherches associées à inanimé, ée: inanition, inerte, unanime, unanimité

INANIMÉ, ÉE

(i-na-ni-mé, mée) adj.
Qui n'est point animé, doué de vie, ou qui a cessé de l'être.
Aux feux inanimés dont se parent les cieux Il rend de profanes hommages [RAC., Esth. II, 9]
Et froide, gémissante et presque inanimée, Aux pieds de son amant elle tombe pâmée [ID., Phèdre, V, 6]
La matière inanimée n'a ni sentiment, ni sensation, ni conscience d'existence [BUFF., Hist. anim. ch. I, Œuv. t. III, p. 4]
Fig. Qui manque d'âme, de vivacité.
D'un peuple sans vigueur et presque inanimé [RAC., Alex. II, 2]
Une vertu fausse, superficielle, inanimée [MASS., Avent, Délai.]
Elle rougissait devant moi, qui suis inanimé sous l'empire de ce sexe [MONTESQ., Lett. pers. 79]
L'horrible supplice De presser sur mon cœur un cœur inanimé Qui ne m'aimera point s'il ne m'a point aimé [DUC., Osc. III, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. inanimatus, de in (voy. IN.... 1), et anima, vie, âme.