inanité

(Mot repris de inanités)
Recherches associées à inanités: acrimonie, inanition

inanité

n.f. [ lat. inanitas, de inanis, vide ]
Sout. Caractère de ce qui est vain, inutile : L'inanité d'une démarche inefficacité, inutilité, vanité [litt.] ; efficacité, utilité

INANITÉ

(i-na-ni-té) s. f.
Au propre, état de ce qui est vide. Ne se dit qu'en cette locution de chronologie : temps d'inanité, années du monde qui se sont écoulées avant la loi de Moïse.
Fig. Vide et vanité.
Fuis l'embarras du monde autant qu'il t'est possible ; Ces entretiens du siècle ont trop d'inanité [CORN., Imit. I, 10]
Dans quelle inanité demeure-t-on ? [BOSSUET, Lett. abb. 192]
Devant lui [le Seigneur].... tout est réputé comme un néant, comme un vide, comme une pure inanité [ID., ÉLévat. sur les myst. I, 4]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Leur inanité leur donne poids et reverence [aux singeries des sorciers] [MONT., I, 90]
    Quelle vanité et sotte inanité en nos desirs et souhaits ! [CHARRON, Sagesse, I, 38]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. inanitatem, de inanis, vide ; comparez le grec signifiant, vider.

inanité

INANITÉ. n. f. État de ce qui est vain, inutile. L'inanité des choses terrestres.

inanité


*INANITÉ, s. f. (Néologisme) Vanité, inutilité. "L'inanité de mes vains desirs. J. J. Rouss. — Il ne parait pas que ce mot ait pris, même parmi les amateurs et amatrices des mots nouveaux.

Synonymes et Contraires

inanité

Traductions

inanité

שדיפות (נ)

inanité

zinloosheid

inanité

inanity

inanité

vuotaggine

inanité

tomhet

inanité

[inanite] nffutility