inapplication

(Mot repris de inapplications)

inapplication

n.f.
1. Fait de ne pas mettre en application, en pratique : L'inapplication d'un règlement.
2. Manque d'application, d'attention dans ce que l'on fait : Vous faites preuve d'inapplication dans votre travail laisser-aller, négligence ; soin

INAPPLICATION

(i-na-pli-ka-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Défaut, manque d'application, de soin.
Vous me disiez que ce n'était jamais par rapport à vous que vous craigniez cette mort où nous sommes tous condamnés.... je crains cette inapplication à vous, et vous conjure de songer à votre conservation [SÉV., 18 janv. 1690]
Leurs inclinations [des mauvais rois] pour les hommes lâches et flatteurs, leur inapplication, leur mollesse [FÉN., Tél. XVIII]
Un malade n'avait à craindre ni son inapplication [d'un médecin] ni même une application légère et superficielle [FONTEN., Dodart.]
Il [Louis XIII] aimait beaucoup mieux se défier de ses lumières que d'essayer de vaincre son inapplication [GENLIS, Mlle de Lafayette, p. 5, dans POUGENS]
Défaut d'attention, d'égards (sens qui n'est plus usité).
Le froid et l'inapplication [de Desmarets] pour moi furent si remarqués que les deux ducs me l'avouèrent [SAINT-SIMON, 201, 172]

ÉTYMOLOGIE

  • In.... 1, et application.

inapplication

INAPPLICATION. n. f. Manque d'application inattention. Il est d'une inapplication que rien ne peut corriger. Son inapplication est cause qu'il ne fera jamais rien.
Synonymes et Contraires

inapplication

Traductions

inapplication

[inaplikasjɔ̃] nflack of application