inartificiel, elle

INARTIFICIEL, ELLE

(i-nar-ti-fi-si-èl, è-l') adj.
Qui est sans art, non artificiel.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Inartificiel [MONT., t. III, p. 489, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. inartificialis, de in (voy. in.... 1), et artificialis, artificiel.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    INARTIFICIEL. Ajoutez :
    Terme de droit. Preuves inartificielles, preuves qu'il n'est pas besoin de raisonnement pour trouver.
    Aristote distingue les preuves en artificielles et inartificielles ; cette distinction est adoptée par Cicéron, Quintilien et tous les rhéteurs : les premières sont celles qu'on tire du raisonnement ; les secondes sont celles que l'on trouve toutes faites, comme les lois, les actes, les dépositions des témoins, et que l'on ne fait que mettre en usage [DE LA PORTE, Instructions criminelles, t. II, p. 90 (1809)]