inattendu, ue

INATTENDU, UE

(i-na-tan-du, due) adj.
Qu'on n'attendait pas, qu'on n'avait pas lieu d'attendre.
Il [Corneille] condamne avec une noble candeur la duplicité d'action dans ses Horaces, et la mort inattendue de Camille qui forme une pièce nouvelle [VOLT., Comm. Corn. Rem. sur les disc. de Corn. disc. 3]
À cette nouvelle inattendue la terreur s'empare de Néron [DIDER., Claude et Nér. I, 72]
La facilité, peut-être inattendue, avec laquelle les missionnaires ont évacué ce qu'on appelait leur empire [Paraguay], a paru démontrer qu'ils étaient hors d'état de s'y soutenir [RAYNAL, Hist. phil. VIII, 17]
La fortune, arrivant à pas inattendus, Frappe et jette en vos mains mille dons imprévus [A. CHÉNIER, Élégie 27]

ÉTYMOLOGIE

  • In.... 1, et attendu.