incise

incise

n.f.
En grammaire, proposition insérée dans une autre : Dans la phrase « Un jour, j'espère, ils se réconcilieront », « j'espère » est une incise incidente

INCISE

(in-si-z') s. f.
Terme de grammaire. Petite phrase qui, formant un sens partiel, entre dans le sens total de la proposition. Dans la phrase : Quand la ville de Paris, qui existait dès le temps de César, n'occupait que l'île où est l'église Notre-Dame, elle n'était que l'humble cité d'un petit peuple gaulois, les mots qui existait dès le temps de César forment une incise. Terme de rhétorique. Partie d'un membre dans une période (voy. MEMBRE). Dans ces vers de Corneille (Sertor. III, 2) : Et votre empire en est d'autant plus glorieux, Qu'il rend de votre joug les peuples amoureux, Qu'en assujettissant vous avez l'art de plaire, Qu'on croit n'être en vos fers qu'esclave volontaire, Et que la liberté trouvera peu de jour à détruire un pouvoir que fait régner l'amour ; il y a une période à deux membres ; et le second a quatre incises, qui commencent toutes par que. Terme de musique. Se dit de chacun des différents membres d'une pensée.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. incisus, de incidere, couper (voy. INCISER).

incise

INCISE. n. f. T. de Rhétorique. Petit membre de phrase qui forme un sens partiel et qui entre dans le sens total de la période ou d'un membre de la période. Cette période est embarrassée de trop d'incises.
Traductions

incise

מאמר מוסגר (ז)

incise

inciso

incise

切割

incise

切割

incise

incise

incise

[ɛ̃siz] nf (LINGUISTIQUE)interpolated clause