incommodité

incommodité

n.f.
1. Caractère de ce qui est incommode, peu pratique : La réunion est reportée en raison de l'incommodité de la date.
2. Caractère de ce qui gêne, cause du désagrément : Le voisinage d'une autoroute ne va pas sans incommodité désavantage, ennui, inconvénient ; avantage

INCOMMODITÉ

(in-ko-mo-di-té) s. f.
Gène, malaise que cause une chose incommode.
Les peuples qui, ayant été autrefois demi-sauvages et ne s'étant civilisés que peu à peu, n'ont fait leurs lois qu'à mesure que l'incommodité des crimes et des querelles les y a contraints [DESC., Méth. II, 1]
Si on recevait quelque incommodité en fuyant les occasions [PASCAL, Prov. V]
Si cela vous fait la moindre incommodité [SÉV., 202]
Je suis délicieusement occupée du plaisir de vous recevoir et de faire que vous ne receviez aucune incommodité [ID., 19 janv. 1674]
Rien ne l'étonne, ni ces grands espaces de terre et de mer qu'il faut traverser, ni les incommodités et les périls d'une navigation difficile [FLÉCH., Panég. II, p. 359]
L'on a cette incommodité à essuyer dans la lecture des livres faits par des gens de parti et de cabale, que l'on n'y voit pas toujours la vérité [LA BRUY., I]
Gêne pécuniaire. La perte de son procès lui causera de l'incommodité.
La perte de cet argent ne lui fera pas une grande incommodité [SÉV., 29 janv. 1690]
Maladie légère.
Je serais incapable de vous cacher une incommodité si je l'avais [SÉV., 16 oct. 1680]
Il est retenu au lit par quelque incommodité [LA BRUY., XI]
Mme la duchesse de Chartres, sous prétexte d'incommodité, demeura à Fontainebleau [SAINT-SIMON, 62, 40]
La fièvre et les incommodités cruelles qui m'accablent, ne m'ont pas permis... [VOLT., Lett. Quirini, 25 octob. 1745]
Par plaisanterie.
Nous sommes en peine de savoir si vous riez quand on vous harangue ; c'est une incommodité à quoi je craignais que vous ne fussiez sujette [SÉV., 6 mars 1671]
Terme de marine. État d'un vaisseau qui a besoin d'être secouru. Ce vaisseau fait le signal d'incommodité.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Souvent incommodité Provient d'avoir trop chanté [BASS., XIV]
  • XVIe s.
    S vous la prenez pauvre [une femme], avec la pauvreté Vous espousez aussi mainte incommodité [DESPORTES, Diverses amours, XLI, Stances du mariage, 17]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. incommoditat, encommoditat ; espagn. incomodidad ; ital. incomodità ; du lat. incommoditatem, de incommodus, incommode.

incommodité

INCOMMODITÉ. n. f. État de gêne, de malaise physique ou moral, causé par une chose qui fatigue, qui importune. L'incommodité du vent, du soleil, du bruit. L'incommodité d'un voisinage bruyant. L'incommodité d'un appartement. C'est une grande incommodité que d'être mal logé. Je serais fâché de vous causer la moindre incommodité. Il n'y a rien gui n'ait ses incommodités. Il en souffre, il en ressent déjà l'incommodité. Les incommodités de l'âge, de la vieillesse. Il commence à ressentir de grandes incommodités. Il est sujet à beaucoup d'incommodités.

En termes de Marine, Signal d'incommodité, Signal par lequel un bâtiment fait connaître qu'il a besoin d'aide ou qu'il est gêné dans sa manoeuvre. Donner, faire le signal d'incommodité.

incommodité

Incommodité, Incommoditas.

Qui se louë d'avoir fait incommodité à la Rep. Qui ciuitatis incommodum in gloriam suam ponit.

Synonymes et Contraires

incommodité

nom féminin incommodité
Littéraire. Gêne causée par.
difficulté, ennui, gêne, inconfort, inconvénient, indisposition, sujétion -familier: enquiquinement -littéraire: importunité.
Traductions

incommodité

discomfort

incommodité

אי-נוחות (נ), טרדנות (נ), מטרד (ז)

incommodité

(het) onpraktische, last, ongemak, ongerief(lijkheid), gebrek

incommodité

[ɛ̃kɔmɔdite] nfinconvenience