incompatible

(Mot repris de incompatibles)

incompatible

adj.
1. Qui n'est pas compatible, conciliable : Leurs caractères sont incompatibles différent, inconciliable, opposé ; semblable
2. Dans le langage juridique, se dit des fonctions qui ne peuvent être exercées simultanément par une même personne.

INCOMPATIBLE

(in-kon-pa-ti-bl') adj.
Qui ne peut, en parlant des personnes, s'accommoder d'une chose.
[Coriolan] l'homme le plus incompatible avec l'injustice, mais le plus dur et le plus aigri [BOSSUET, Hist. III, 6]
Il se dit de ceux qui ne peuvent se supporter l'un l'autre.
Qui ne voit sur ce fondement que les luthériens et les calvinistes sont deux nations irréconciliables et incompatibles dans le fond ? [BOSSUET, Var. add. XIV, § 12]
Que si vous me demandez comment tant de factions opposées et tant de sectes incompatibles qui se devaient apparemment détruire les unes les autres, ont pu si opiniâtrément conspirer ensemble contre le trône royal... [ID., Reine d'Anglet.]
Absolument.
Je trouve d'ailleurs que d'être comme incompatible et de ne pouvoir souffrir que des gens qui nous reviennent, c'est une heureuse invention pour se rendre insupportable à la plupart des dames [MÉRÉ, Revue des Deux-Mondes, 1848, t. XVIII, p. 75]
Vaut-il mieux être farouche, dédaigneux, incompatible et toujours mordant ? [FÉN., Dial. des morts anc. XVII]
Il se dit aussi d'animaux qui ne peuvent s'accoupler ensemble.
M. le marquis de Spontin-Beaufort, ayant tenté cette même union du chien et de la louve, a très bien réussi ; et dès lors il a trouvé et suivi, mieux que moi, les routes et les moyens que la nature se réserve pour rapprocher quelquefois les animaux qui paraissent être incompatibles [BUFF., Quadrup. t. VIII, p. 12]
Fig. Qui n'est pas compatible, en parlant de choses qu'on ne peut associer.
Ta vie avec la sienne est trop incompatible [CORN., Héracl. III, 2]
La charité qui, de sa nature, a la force de nous unir inséparablement à Dieu, par là est incompatible avec l'état de péché [BOSSUET, 5e écrit, 12]
Le plaisir et la gloire dans cette vie sont incompatibles [BOURDAL., Myst. Ascens. de J. C. t. I, p. 411]
On ne doit pas mêler cet impôt avec d'autres impositions, quelles qu'elles puissent être, avec lesquelles il est incompatible de sa nature [VAUBAN, Dîme, p. 234]
Sans cesse elle présente à mon âme étonnée L'empire incompatible avec votre hyménée [RAC., Bérén. V, 6]
Oserai-je dire que le cœur seul concilie les choses contraires et admet les incompatibles ? [LA BRUY., IV]
être né grand et vivre en chrétien n'ont rien d'incompatible [MASS., Pet. car. Respect.]
Jamais on ne vit un plus grand exemple, que le courage n'est point incompatible avec la mollesse [VOLT., Louis XIV, 13]
Ce Chinois était lettré et négociant, deux choses qui ne devraient point être du tout incompatibles, et qui le sont devenues chez nous [ID., Dict. phil. Gloire, Glorieux.]
La raison et la liberté sont incompatibles avec la faiblesse [VAUVENARGUES, Max. XX]
Absolument. Attribuer à la matière des qualités incompatibles.
Terme de jurisprudence. Se dit des dignités, des fonctions, des places qui ne peuvent être réunies dans la même personne.
Cet homme à petit collet et grand ami des jésuites [Fouquet] possède deux charges qui sont incompatibles [GUI PATIN, Lett. t. II, p. 157]
Terme de droit canon. Se dit des offices et des charges qui ne peuvent être possédés en même temps par une même personne.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Ces deux princes [Louis XI et Charles le Téméraire] avoient conditions et mœurs incompatibles, et volontés toutes discordantes [G. CHASTELAIN, dans le Dict. de DOCHEZ.]
  • XVIe s.
    Ce n'est point chose incompatible d'user de ses biens comme chrestien, et comme vertueux ensemble [LANOUE, 176]
    Cela a rendu les gens si incompatibles, que, hantans ensemble, ils sont contrains de pratiquer souvent ce proverbe, qui dit, aujourd'hui ami, demain ennemi [ID., 247]
    Les quinze luy ont bientost quitté toute la charge, le connoissant incompatible [insociable] [CARLOIX, II, 2]
    Les deux estats [emplois] estoient sans doute incompatibles [ID., II, 8]
    Il devint si hagart, presumptueux et brave, qu'il estoit incompatible et intolerable à un chacun [JOSÈPHE, Guerre, Trad. de des Essars, I, 18]
    Cette altercation [marchander] à laquelle et mon humeur et ma forme de parler est du tout incompatible [MONT., I, 313]

ÉTYMOLOGIE

  • In.... 1, et compatible.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    INCOMPATIBLE. Ajoutez :
    Absolument. Il est incompatible, il répugne, il ne se peut.
    Je n'ose.... ni espérer ni promettre qu'en ma façon de vivre ordinaire il n'y ait encore je ne sais quoi qui a besoin de changement ; est-il incompatible aussi qu'en moi ne se rencontrent beaucoup de choses qu'il faut.... corriger ? [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]

incompatible

INCOMPATIBLE. adj. des deux genres. Qui présente de l'incompatibilité. Ces deux caractères sont incompatibles. Attribuer à la matière des propriétés incompatibles. L'amour de Dieu et l'amour des richesses sont incompatibles. La douceur n'est pas incompatible avec la fermeté. De telles lois sont incompatibles avec nos moeurs. Les fonctions de juge sont incompatibles avec celles de notaire. Ces deux emplois sont incompatibles.

incompatible

Incompatible, Offices incompatibles, Munera dissentientia, vel non sociabilia. B.

Deux chanoineries ne sont point incompatibles, Duo canonicatus non collidunt inter se, Non pugnant, Non cedunt in numerum sacerdotiorum sese collidentium. B.

Synonymes et Contraires

incompatible

adjectif incompatible
Traductions

incompatible

onverenigbaar, strijdig (met)incompatibleבלתי מתאים (ת), נוגד (ת), עומד בסתירה (ת)incompatibileнесъвместими不相容호환되지 않는 (ɛ̃kɔ̃patibl)
adjectif
que l'on ne peut pas accorder avec autrechose des caractères incompatibles

incompatible

[ɛ̃kɔ̃patibl] adjincompatible