inconnu, ue

INCONNU, UE

(in-ko-nu, nue) adj.
Qui n'est point connu.
Si dans quelque recoin quelque vieille inconnue [RÉGNIER, Élég. II]
Mais que nous veut ce Romain inconnu ? [CORN., Sertor. V, 1]
Mais du plus grand des rois la bonté sans limite, Toujours prête à courir au-devant du mérite, Crut voir dans ma franchise un mérite inconnu [BOILEAU, Ép. V]
Je ne saurais chercher une fille inconnue [RAC., Mithr. III, 1]
Les forces centripètes, l'attraction, la gravitation sont une nouvelle loi de la nature aussi certaine et aussi inconnue que la vie des animaux et la végétation des plantes, le mouvement et l'électricité [VOLT., Mél. litt. Au P. Tournemine, 1735]
Cependant, si j'en crois votre air et votre armure, Vous êtes étranger : inconnu dans ces lieux, Vous y suivez peut-être une route peu sûre [MASSON, Helvétiens, II]
Dieu inconnu, nom d'une divinité que l'on honorait à Athènes sans en déterminer aucunement les attributs.
Ayant regardé en passant les statues de vos dieux, j'ai trouvé même un autel sur lequel il est écrit : au dieu inconnu ; c'est donc ce dieu que vous adorez sans le connaître, que je vous annonce [SACI, Bible, Act. des Ap. XVII, 23]
Il y a dans toutes les académies une chaire vacante pour les vérités inconnues, comme Athènes avait un autel pour les dieux ignorés [VOLT., Philos. Newt. singul. nat. ch. 26]
Inconnu à.
Ces choses que je suppose n'être point, parce qu'elles me sont inconnues [DESC., 2e médit. 6]
Nouveau genre d'étude et presque inconnu aux personnes de son âge et de son rang, ajoutons, si vous voulez, de son sexe, elle étudiait ses défauts [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Ce prétendu règne de Christ, inconnu jusqu'alors au christianisme, qui devait anéantir toute royauté et égaler tous les hommes [ID., Reine d'Anglet.]
Sa fille.... Contrainte d'avouer tant de forfaits divers Et des crimes peut-être inconnus aux enfers [RAC., Phèd. IV, 6]
L'ennui qui dévore les autres hommes au milieu même des délices est inconnu à ceux qui savent s'occuper [FÉN., Tél. II]
Un homme dont le visage ne lui était pas inconnu [ID., ib.]
Sans parents, sans état, à moi-même inconnu [VOLT., Olymp. IV, 7]
Trop heureux les mortels inconnus à leur maître ! [ID., Orphel. de la Chine, I, 3]
Inconnu de.
L'hymen est inconnu de la pudique abeille [DELILLE, Géorg. IV]
Qui n'a pas de renom.
De même que ces fleuves tant vantés demeurent sans nom et sans gloire, mêlés dans l'Océan avec les rivières les plus inconnues [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Le Jonas [nom d'un poëme] inconnu sèche dans la poussière [BOILEAU, Sat. IX]
Et moi, fils inconnu d'un si glorieux père [RAC., Phèdre, III, 5]
On est bien loin, monsieur, d'être inconnu comme vous le dites, quand on a fait d'aussi beaux vers que vous [VOLT., Lett. l'abbé Delille, 19 juin 1761]
Terme de mathématique. Quantité inconnue, ou, substantivement, l'inconnue, la quantité que l'on cherche pour la solution d'un problème. Dégager l'inconnue, la faire sortir des combinaisons algébriques où elle est engagée. Fig.
Celui qui trouvera une manière de résoudre l'équation de cette inconnue sera, je pense, un habile homme [VOLT., Métaph. 6]
Une algèbre aussi brillante ne peut-elle servir à dégager la grande inconnue ? [CHATEAUB., Génie, I, IV, 3]
Qu'on n'a pas encore éprouvé, ressenti.
Un malheur inconnu glisse parmi les hommes, Qui les rend ennemis du repos où nous sommes [MALH., II, 1]
Déjà jusqu'à mon cœur ce venin parvenu Dans ce cœur expirant jette un froid inconnu [RAC., Phèd. V, 7]
S. m. et f. Inconnu, inconnue, personne qu'on ne connaît pas.
....Deux inconnus se sont saisis d'Évandre [CORN., Cinna, IV, 5]
....De tout inconnu le sage se méfie [LA FONT., Fabl. XII, 17]
Les amis de mon père Sont autant d'inconnus que glace ma misère [RAC., Brit. I, 4]
Il était plus occupé de son inconnue que de la philosophie d'Aristote [LESAGE, Diable boit. ch. 5, dans POUGENS]
Plus particulièrement. Personne qui n'est guère connue ou qu'on regarde comme peu digne de l'être. Elle s'est entêtée d'un inconnu.
S. m. L'inconnu, la chose inconnue. Aller du connu à l'inconnu. L'inconnu inquiète toujours les hommes.
S. f.Terme d'horticulture. Inconnue chéneau, variété de poire nommée aussi fondante de Brest. Inconnue Lafare, nom donné dans quelques endroits à la poire de Saint-Germain.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    De toutes les religions que sainct Paul trouva en credit à Athenes, celle qu'ils avoient dediée à une divinité cachée et incogneue, lui sembla la plus excusable [MONT., II, 246]
    Je senty mal et bien [à la vue de ma dame].... J'esperay sans espoir, j'eu peur, j'osay pourtant, Et parlay dans mon cœur mainte chose inconnue [DESPORTES, Am. d'Hippol. XL.]

ÉTYMOLOGIE

  • In.... 1, et connu ; provenç. enconogut.