inconséquence

(Mot repris de inconsequence)

inconséquence

n.f.
1. Défaut de lien, de suite dans les idées ou les actes ; manque de réflexion : Il refuse d'admettre qu'il a agi avec inconséquence incohérence, illogisme ; cohérence
2. Acte ou parole inconséquente : Leur banqueroute est due à plusieurs inconséquences de sa part erreur, étourderie

inconséquence

(ɛ̃kɔ̃sekɑ̃s)
nom féminin
caractère d'une personne qui ne pense pas aux conséquences de ses actes Il a fait preuve d'inconséquence en apprenant la nouvelle à tout le monde.

INCONSÉQUENCE

(in-kon-sé-kan-s') s. f.
Défaut de conséquence. Il y a de l'inconséquence dans ses discours, dans ses procédés.
Tout peut se soutenir, excepté l'inconséquence [MIRABEAU, Collect. t. III, p. 374]
Inconséquence dans le style, défaut de suite dans les idées ou dans les mots.
Choses que l'on fait, que l'on dit par inconséquence.
Je ne vois dans la conduite du régent que les inconséquences apparentes de tous les caractères faibles qui ne résistent à rien, accordent tout, en rougissent intérieurement, et ne se déclarent qu'à la dernière extrémité [DUCLOS, Mém. Rég. Œuv. t. VI, p. 76, dans POUGENS]
Manque de réflexion qui compromet.
Je me tais donc par prudence, Et n'offre que quelques fleurs ; Grand Dieu ! quelle inconséquence ! Mon bouquet a trois couleurs [ce qui était séditieux sous la Restauration] [BÉRANGER, Halte-là.]
Actes de légèreté, en parlant de la conduite d'une femme. Elle n'a à se reprocher que des inconséquences.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. inconsequentia, de inconsequens, inconséquent.

inconséquence

INCONSÉQUENCE. n. f. Défaut de conséquence dans les idées, dans les discours, dans les actions. Il y a de l'inconséquence dans ses paroles, dans ses procédés. Il a fait cela par inconséquence. C'est de l'inconséquence.

Il se dit aussi des Choses que l'on fait, que l'on dit d'une manière irréfléchie. Sa conduite est pleine d'inconséquences. Il a fait, il a dit mille inconséquences. C'est une inconséquence.

inconséquence


INCONSÉQUENCE, s. fém. INCONSÉQUENT, ENTE, adj. [Inkonsékance, kan, kante: 2e et 4e lon. 3e. é fer. 5e e muet.] Inconséquence, défaut de conséquence. Acad. Oposition dans les diférentes conduites de la vie. Trév. "Il y a de l'inconséquence dans ses discours, dans sa conduite. = Inconséquent, qui n' est pas conséquent, qui parle ou agit contre ses principes. "Il est inconséquent dans sa conduite, comme dans ses prôpos. = Ce mot d'inconséquence n'était pas aparemment fort usité du tems de Bossuet, car il demande permission de l'employer. "C'est une marque de fausseté et d'inconséquence (qu'on me permette ce mot) dans la doctrine. — Il n'a plus besoin de correctif; et il est assez à la mode. Il est vrai que les ocasions de l'employer deviènent tous les jours plus fréquentes, et en litératûre, et en morale. "C' est une inconséquence de croire un enfer, et de mener une vie déréglée. Rich. Port.

Synonymes et Contraires

inconséquence

Traductions

inconséquence

גחמנות (נ)

inconséquence

inconsistency

inconséquence

Inkonsistenz

inconséquence

inconsistentie

inconséquence

不一致

inconséquence

uoverensstemmelse

inconséquence

불일치

inconséquence

inkonsekvens

inconséquence

[ɛ̃kɔ̃sekɑ̃s] nf
(manque de logique)inconsistency
(manque de réflexion)thoughtlessness
(= action) → thoughtless thing to do (= parole) → thoughtless thing to say