inconstamment

INCONSTAMMENT

(in-kon-sta-man) adv.
Avec inconstance.
Et ceci fut capable dès lors de me délivrer de tous les repentirs et les remords qui ont coutume d'agiter les consciences de ces esprits faibles et chancelants qui se laissent aller inconstamment à pratiquer comme bonnes les choses qu'ils jugent après être mauvaises [DESC., Méth. III, 3]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Tous les docteurs ecclesiastiques, excepté saint Augustin, ont parlé si douteusement ou inconstamment de cette matiere, qu'on ne peut rien avoir de certain de leur doctrine [CALV., Inst. 187]
    Les pensers des hommes ressemblent à l'air, aux vents et aux saisons Et aux girouettes qui tremblent Inconstamment sur les maisons [DESPORTES, Diverses amours, XLI, Chanson.]

ÉTYMOLOGIE

  • Inconstant, et le suffixe ment.

inconstamment

INCONSTAMMENT. adv. Avec inconstance et légèreté. Il s'est conduit fort inconstamment dans cette affaire.

inconstamment

Inconstamment, Inconstanter.

inconstamment


INCONSTAMMENT, adv. INCONSTANCE, s. fém. INCONSTANT, ANTE, adj. [Inkonstaman, tance, tan, tante: 3e br. au 1er, lon. aux trois autres.] L'inconstance est une facilité à changer d'opinion, de résolution, de sentiment, de conduite. Inconstamment, avec inconstance. Inconstant, qui est sujet à changer. "Agir, se conduire inconstamment. "Rien n'est plus indigne d'un homme sage, que l'inconstance. "Homme, esprit inconstant. Femme inconstante. "Inconstant dans ses résolutions. = Le subst. et l'adject. se disent figurément, des chôses sujètes à changer. "L'inconstance des vents, de la mer, des saisons, de la fortune. "Tems inconstant. Saison inconstante. = L'adjectif suit ou précède. "Les inconstantes étoiles. Télém. "L'inconstante Renomée. Rouss. Son inconstant hommage. L. Rac. Dans le style simple, il est mieux après; dans le style soutenu, il est souvent mieux devant. = Faible, inconstante, légère, volage, indiférente (syn.) Une femme foible est celle à qui l'on reproche une faûte, qui se la reproche à elle-même, dont le coeur combat la raison, qui veut guérir, qui ne guérira jamais, ou qui ne guérira que bien tard. Une femme inconstante est celle qui n'aime plus: une légère, celle qui déjà en aime un aûtre: une volage, celle qui ne sait si elle aime, ni ce qu'elle aime: une indiférente, celle qui n'aime rien. La Bruy. "Les femmes accusent les hommes d'être volages, et les hommes disent qu'elles sont légères. Id. Voyez LÉGER.