inconstant, ante


Recherches associées à inconstant, ante: versatile

INCONSTANT, ANTE

(in-kon-stan, stan-t') adj.
Qui n'est pas constant, qui est sujet à changer, en parlant des personnes.
Mais que sert un bon choix dans une âme inconstante [CORN., Sophon, IV, 2]
Ne vous assurez point sur ce cœur inconstant [RAC., Phèdre, V, 3]
Il se dit des choses, en un sens analogue. Cette saison est bien inconstante.
Je vois ton repentir et tes vœux inconstants [CORN., Cinna, III, 4]
Que de soucis flottants, que de confus nuages Présentent à mes yeux d'inconstantes images ! [ID., Poly. III, 1]
Plus particulièrement. Qui cesse d'aimer d'amour une personne.
Je t'aimais inconstant, qu'aurais-je fait fidèle ? [RAC., Andr. IV, 5]
Une femme inconstante est celle qui n'aime plus [LA BRUY., III]
Je n'étais qu'infidèle ; je devins inconstant [DUCLOS, Confess. Comte de ***, Œuv. t. VIII, p. 166, dans POUGENS.]
Dans mon changement, il est vrai, je ne lui étais pas infidèle, mais j'étais inconstant ; c'en était bien assez [MARMONTEL, Mém. I]
Elle est inconstante, reprit froidement le baron, mais elle n'est pas perfide [GENLIS, Veillées du chât. t. II, p. 304, dans POUGENS]
Substantivement. Un inconstant. Une inconstante.
Les inconstants ne donnent point de cœurs Sans être encor tout prêts de les porter ailleurs [CORN., Suréna II, 3]
Pour moi, je ne mourrai pas satisfaite que je n'aie assommé l'inconstant [HAUTEROCHE, le Coch. sc. 16]
On ne fait pas revenir les inconstants par des plaintes et des fracas [BUSSY-RABUTIN, dans RICHELET]
Terme d'histoire naturelle. Changeant, instable, en parlant des caractères zoologiques ou botaniques qui n'ont rien de fixé.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Après le peuple de Liege, il n'en est nul plus inconstant que celui de Gand [COMM., dans le Dict. de DOCHEZ.]
  • XVIe s.
    Un regard inconstant, farouche et hagard [PARÉ, Introd. 6]
    J' erre égaré d'esprit, furieux, inconstant, Et ce qui plus me plaist me desplaist à l'instant [DESPORTES, Am. d'Hippolyte, XXXIII, Élégie.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. inconstantem, de in....1, et constans, constant.