indécent, ente

Recherches associées à indécent, ente: décente

INDÉCENT, ENTE

(in-dé-san, san-t') adj.
Qui est contre la décence, contre l'honnêteté, contre les bienséances.
Ils recherchent la prééminence par des voies et des pratiques si indécentes [PATRU, Plaidoyer 15, dans RICHELET]
Jamais de ces ostentations si indécentes au sexe surtout [MASS., Orais. fun. Madame.]
Cette fausse nouvelle [de la mort de Guillaume III] fut reçue à Paris avec une joie indécente et honteuse [VOLT., Louis XIV, 15]
Il se dit aussi des personnes. Vous êtes indécent.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les images visibles qu'on fait à Dieu sont indecentes à sa majesté [CALV., Inst. 57]
    Les pythagoriciens vouloient qu'elles [les prières] feussent publicques et ouies d'un chascun, afin qu'on ne le [Dieu] requist de chose indecente et injuste [MONT., I, 404]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. indecentem, de in.... 1, et decens, décent.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • INDÉCENT. Ajoutez :
  • Arbre indécent ou impudique, plusieurs pandanus, [BAILLON, Dict. de bot. p. 247]