indévotion

INDÉVOTION

(in-dé-vo-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Manque de dévotion.
Passant de l'indévotion à l'impiété [BALZ., De la cour, 6e disc.]
L'indévotion que je remarque et que je déplore dans beaucoup de lâches chrétiens [BOURDAL., 5e dim. après Pâq. Dom. t. II, p. 196]
Le relâchement et l'indévotion des peuples [ID., Fête des Saints, Myst. t. II, p. 416]
Ces âmes saintes réparèrent par leurs bénédictions l'indévotion des pécheurs [FLÉCH., Panég. II, 42]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Indevotion [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. indevotionem, mépris des intentions du testateur, et, dans QUICHERAT Addenda, indévotion, de in.... 1, et devotio (voy. DÉVOTION).

indévotion

INDÉVOTION. n. f. Manque de dévotion, manque de respect pour les pratiques religieuses. Son indévotion scandalise tout le monde. Il se pique d'indévotion.

indevotion

Indevotion, et froide affection, Indeuotio. Vlp.