indiscrétion

indiscrétion

n.f.
1. Manque de discrétion ; acte, parole indiscrète : Elle a eu l'indiscrétion de lire la lettre par-dessus mon épaule discrétion curiosité ; réserve, retenue
2. Action de révéler ce qui devait rester secret : Je l'ai su par une indiscrétion de sa part fuite

INDISCRÉTION

(in-di-skré-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Manque de discrétion, de retenue.
L'indiscrétion est un si fâcheux vice [RÉGNIER, Sat. VIII]
Mais ne serait-ce point une indiscrétion de vous demander quelle peut être votre affaire ? [MOL., Festin, III, 4]
Vous seul savez éviter l'indiscrétion, vous en tenir à l'essentiel [MASS., Carême, Resp. hum.]
Charmel passait sa vie dans toutes sortes de bonnes œuvres, dans une pénitence dure jusqu'à l'indiscrétion [SAINT-SIMON, 61, 20]
Action indiscrète.
On n'a vu que trop de ces malheureuses entretenir l'audience des indiscrétions de leur vie [PATRU, Plaidoyer 11, dans RICHELET]
....Elle [la tortue] eût beaucoup mieux fait De passer son chemin sans dire aucune chose ; Car, lâchant le bâton en desserrant les dents, Elle tombe, elle crève aux pieds des regardants ; Son indiscrétion de sa perte fut cause [LA FONT., Fabl. X, 3]
Un cœur indolent, sensuel comme le vôtre, ne nous promet pas de grandes indiscrétions dans les démarches d'une vie chrétienne [MASS., Carême, Mort.]
Parole indiscrète. Il lui échappe à tout moment des indiscrétions.
Manque de secret.
Les femmes qui aiment pardonnent plus aisément les grandes indiscrétions que les petites infidélités [LA ROCHEF., Maximes, 429]
Comptez que les secrets les mieux gardés ne le sont que pour un temps, et qu'il n'est point de pays où il y ait plus d'indiscrétion, que celui où tout se fait avec mystère [MAINTENON, Avis à la duch. de Bourgogne, Lett. t. III, p. 207, dans POUGENS.]
Monsieur était d'une indiscrétion reconnue ; lui révéler un secret, c'était le dévoiler à toute la cour [GENLIS, Mme de Maintenon, t. II, p. 246, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Nous voyons avoir esté permis aux hommes et femmes se marier, voire à l'aage d'indiscretion et où il semble n'y avoir grande connaissance [PASQUIER, Monophile, Œuvres mêlées, t. III, p. 102]
    Cette liberté decline vers l'indiscretion [MONT., III, 54]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. indiscretio ; esp. indiscrecion ; ital. indiscrezione ; du lat. indiscretionem (QUICHERAT, Addenda), imprudence, indiscrétion, de in.... 1, et discretio, discrétion.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • INDISCRÉTION. - HIST. Ajoutez :
  • XIIe s.
    À la foiz [parfois] [le démon] gettet devant nos oez [yeux] l'ymagene de discretion, et si parmainet [conduit] à laz d'indiscretion [, li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 310]

indiscrétion

INDISCRÉTION. n. f. Manque de discrétion. Il a beaucoup d'indiscrétion. Son indiscrétion le perdra. Son indiscrétion fait qu'il ne mérite aucune confiance. Y aurait-il de l'indiscrétion à vous demander si vous allez sortir.

Il se prend quelquefois pour Action indiscrète. Faire, commettre une indiscrétion, des indiscrétions.

Synonymes et Contraires

indiscrétion

nom féminin indiscrétion
1.  Manque de retenue.
2.  Action de révéler un secret.
Traductions

indiscrétion

indiscretion, nosiness, obtrusivenessהדלפה (נ), סקרנות (נ), סַקְרָנוּת, הַדְלָפָהonbescheidenheid, loslippigheid, opdringerigheid, indiscretieαδιακρισίαindiscrezione (ɛ̃diskʀɛsjɔ̃)
nom féminin
1. fait d'être trop curieux Pardonnez-moi mon indiscrétion, vous avez quel âge ?
2. fait de dire ce qui devait rester secret les indiscrétions de la presse

indiscrétion

[ɛ̃diskʀesjɔ̃] nfindiscretion
sans indiscrétion, ... → without wishing to be indiscreet, ...