indu, ue

INDU, UE

(in-du, due) adj.
Qui est contre ce qu'on doit, contre la raison, contre la règle, contre l'usage. Une réclamation indue. Heure indue, heure à laquelle il ne convient pas de faire quelque chose.
Vous ririez bien de me voir une poule mouillée comme je suis, regardant à ma montre, et trouvant que quatre heures et demie est une heure indue [SÉV., 259]
Venir dans leur appartement à l'heure indue qu'il était [HAMILT., Gramm. 10]
L'heure de parler au roi était tellement indue, que leur curiosité était extrême de savoir ce qui m'avait pu engager à une démarche si peu usitée [SAINT-SIMON, 64, 69]
Terme de droit. Qu'on ne doit pas. S. m. L'indu, ce qu'on ne doit pas.
Le payement de l'indu, fait par erreur.... [ORTOLAN, Explic. hist. des Inst. de l'emp. Justin. t. II, p. 306, 4e édit.]

REMARQUE

  • L'Académie écrit indu sans accent, et dû avec un accent.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Le liberal ne donnera pas ses pecunes à ceux à qui il ne appartient les donner, ne en temps que il n'appartient, ne selon quelconque autre circonstance indeue [ORESME, Eth. 106]
    Soy occuper en temps indeu, si comme qui estudieroit au vespre [ID., ib. 61]
  • XVe s.
    Non mie pour leur faire extortion, ne grief.... ne les tenir en indue subjection [, Bouciq. II, 9]
  • XVIe s.
    Ils avoient en abomination les banquets et yvrogneries qu'il faisoit ordinairement, à heure indeue [AMYOT, Anton. 12]
    De la vraye obeissance nous glissons aisement en la fausse, laquelle, en contr' eschange d'une chose deue, nous en fait faire une indeue [LANOUE, 211]
  • -ÉTYM. In.... 1, et dû.