inepte

(Mot repris de ineptes)
Recherches associées à ineptes: inapte

inepte

adj. [ du lat. ineptus, qui n'est pas apte ]
Qui fait preuve d'une grande sottise ; qui est absurde, dépourvu de sens : Un animateur inepte idiot, niais ; brillant absurde, inintelligent, stupide ; intelligent, sensé
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

inepte

(inɛpt)
adjectif
1. chose sensé qui n'a pas de sens une réflexion inepte un film inepte
2. personne intelligent qui fait preuve de sottise, de bêtise un homme inepte
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

INEPTE

(i-nè-pt') adj.
Qui n'a point d'aptitude.
C'est un homme inepte à tout [BOUHOURS, Nouv. rem.]
Quand mon cœur serait moins inepte à l'amour [J. J. ROUSS., Hél. II, 5]
On dit aujourd'hui de préférence inapte.
Qui ne s'adapte pas à..., en parlant des choses.
Quoiqu'en matière de morale ce soit quelquefois une chose pieuse de considérer quelle fin nous pouvons conjecturer que Dieu s'est proposée au gouvernement de l'univers, certainement en physique, où toutes choses doivent être appuyées de solides pensées, cela serait inepte [DESC., Rép. aux 5es object. 46]
Après avoir perdu ma cause sur des raisons invincibles pour moi, je la gagnai sur d'autres tout à fait ineptes à ce dont il s'agissait [SAINT-SIMON, 200, 141]
Qui est sans aptitude aucune, sans capacité, sans esprit. C'est un homme inepte. Il se dit des choses dans le même sens.
En la bouche d'une personne qui agirait sérieusement, elles [des paroles] seraient ineptes et ridicules [DESC., Remarq. sur les 7es object. 40]
Un auteur sérieux n'est pas obligé de remplir son esprit.... de toutes les ineptes applications que l'on peut faire au sujet de quelques endroits de ses ouvrages [LA BRUY., I]
Substantivement. Les ineptes, les personnes ineptes.
Dans une cour où les grandes places confondant les honnêtes gens avec les fripons, les noms les plus distingués avec la vile populace, les ineptes et les gens instruits.... [DIDER., Claude et Nér. I, 44]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    ....La Roche-Thomas lui va dire : viens çà, idiote, inepte.... [DESPER, Contes, XVI]
    Cela les rend ineptes à la conversation civile [MONT., I, 181]
    Ses argumens sont ineptes à verifier ce qu'il veult [ID., II, 130]
    Il vault mieulx estre seul, qu'en compaignie ennuyeuse et inepte [ID., IV, 125]
    Quand il portoit le busc de son pourpoinct entre les mamelles, il maintenoit par vifves raisons qu'il estoit en son vray lieu ; quelques années aprez le voylà avalé jusques entre les cuisses, il se moque de son autre usage, le trouve inepte et insupportable [ID., I, 369]
    Soubz le nom de satyre, et non de ceste inepte appellation de coc à l'asne [DU BELLAY, I, 25, recto.]
    Aussi voyons-nous que les plus sçavants qui ont tout Aristote et Ciceron en la teste, sont les plus sots et les plus ineptes aux affaires [CHARRON, Sagesse, I, 14]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. ineptus, de in.... 1, et aptus (voy. APTE).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

inepte

INEPTE. adj. des deux genres. Qui fait preuve de sottise, d'absurdité. C'est un homme inepte, l'homme du monde le plus inepte. Tout ce qu'il dit est inepte. Raisonnement inepte.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

inepte

Inepte, Ineptus.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

inepte


INEPTE, adj. INEPTIE, s. f. [I-nèpte, nèpcî-e: 2e è moy. 3e lon. au 2d.] Inepte, qui n'a nulle aptitude à certaines chôses. Ineptie, absurdité, sotise, impertinence. "Il est inepte à tout."C'est l'homme du monde le plus inepte. Il ne dit que des inepties. = Suivant le P. Bouhours, l'adjectif ne se dit que dans le discours familier, et l'on se sert plus souvent d'ineptie. Cela est encôre vrai aujourd'hui, et le substantif est plus usité que l'adjectif; mais, ni l'un, ni l'autre ne sont du beau style. L'Acad. les met sans remarque. Les critiques emploient volontiers ces deux mots. "Le grand nombre d'inepties, qui se produisent tous les mois dans ce Journal, étoient un préjugé contre le mérite de ces Drames. Sabat. Trois siècles. = Rousseau dit d'Horace qu'il:
   Des sots Auteurs berue les vers ineptes:
   Nous instruisant par gracieux préceptes.
L'Ab. des Fontaines fait inepte substantif. "Quoi de plus capable de décourager et d'éteindre le vrai mérite, que de voir les titres, les honeurs, les emplois prodigués aux ineptes. = On voit dans Trév. l'adverbe Ineptement, d'une manière impertinente. On y dit qu'il est peu usité. L'Acad. ne le met point.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

inepte

adjectif inepte
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

inepte

inept, inane

inepte

insulso

inepte

[inɛpt] adjinept
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005