inexplicable

inexplicable

adj. et n.m.
1. Qui ne peut être expliqué : Le fait qu'il ait changé d'avis au dernier moment est inexplicable incompréhensible ; compréhensible, explicable
2. Dont le comportement n'est pas rationnel : Cet homme est inexplicable déconcertant, énigmatique, mystérieux

INEXPLICABLE

(i-nèk-spli-ka-bl') adj.
Qui ne peut être expliqué.
Ils embrouillent toutes choses, et, perdant tout ordre et toute lumière, ils se perdent eux-mêmes et s'égarent dans des embarras inexplicables [PASC., Espr. géom. I]
L'artifice de la nature est inexplicable à faire que le cerveau reçoive tant d'impressions, sans en être trop ébranlé [BOSSUET, Connaiss. II, 6]
Qu'est-ce donc que l'homme ? est-ce un prodige ?... est-ce une énigme inexplicable ? [ID., la Vallière.]
Rabelais surtout est incompréhensible : son livre est une énigme, quoi qu'on veuille dire, inexplicable [LA BRUY, I]
Il n'y a point d'insecte qui ne soit une merveille inexplicable [VOLT., Phil. Newt. singul. nat. ch. 6]
Dont on ne peut se rendre compte.
La confiance comme la crainte sont inexplicables dans les affections vives [STAËL, Corinne, XII, 2]
Ce Montaigu, ce père infortuné, Qu'un sort inexplicable eût ici ramené [DUCIS, Roméo, I, 1]
En parlant des personnes, dont on ne peut se rendre compte, bizarre, étrange. C'est un caractère inexplicable.
Inexplicables humains ! s'écria-t-il, comment pouvez-vous réunir tant de bassesse et de grandeur, tant de vertus et de crimes ? [VOLT., Babouc.]
Dans le monde on m'accuse de bizarrerie, ou l'on me plaint ; mais je ne paraîtrai point inexplicable à ceux qui savent aimer [GENLIS, Mme de Maintenon, t. II, p. 188, dans POUGENS]

REMARQUE

  • Au XVIIe s. On disait quelquefois inexplicable, pour inexprimable :
    Les inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables [MOL., Festin, I, 2]
    Les tendresses inexplicables de Marie-Thérèse [pour le dauphin son fils] tendaient toutes à lui inspirer la foi, la piété... [BOSSUET, Mar. Thér.]
    L'esprit, le respect et l'amour Y répandaient surtout un charme inexplicable [DESHOUL., t. I, p. 92]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    ....Quelque cause inexplicable [MONT., IV, 222]
    Je ne sçais quelle force inexplicable et fatale [ID., I, 212]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. inexplicabilis, de in.... 1, et explicare, expliquer.

inexplicable

INEXPLICABLE. adj. des deux genres. Qui ne peut être expliqué, qui est incompréhensible. Difficultés inexplicables. Les mystères de la religion chrétienne sont inexplicables. L'homme est une énigme inexplicable à lui- même.

Il signifie aussi Qui est bizarre, étrange, parce qu'on ne peut en rendre compte. C'est un homme, un caractère inexplicable. Sa conduite est inexplicable. Ces retours de fortune sont inexplicables.

inexplicable

Inexplicable, Inexplicabilis, Inenarrabilis, Inenodabilis.

inexplicable


INEXPLICABLE, INEXPRIMABLE, adj. Le 1er se dit de ce qu'on ne peut expliquer; et le 2d de ce qu'on ne peut exprimer. "Mystère inexplicable. "Joie, douleur inexprimable. = Inexplicable régit quelque-fois le datif. "Ils sont une énigme inexplicable à eux-mêmes. Mass.~ — Cet illustre Orateur aplique cet adjectif aux persones. "Le monde, toujours inexplicable, a de tout tems attaché également de la honte, et au vice et à la vertu. — On dit d'un homme qu'il est indéfinissable; mais je doute fort qu'on dise qu'il est inexplicable.

Traductions

inexplicable

inexplicable, unaccountable, unexplainableonverklaarbaar, onbegrijpelijkανεξήγητοςнепонятныйinesplicato, inspiegabileunerklärlich (inɛksplikabl)
adjectif
que l'on ne peut pas expliquer ou comprendre Sa réaction est inexplicable.

inexplicable

[inɛksplikabl] adjinexplicable