infécond, onde

INFÉCOND, ONDE

(in-fé-kon, kon-d') adj.
Qui n'est pas fécond, en parlant des femelles.
Il n'y aura point dans votre terre de femme stérile et inféconde [SACI, Bible, Exode, XXIII, 26]
Des femelles infécondes et qui ne pondent pas [BUFF., Ois. t. IV, p. 326]
Il se dit des œufs, des germes.
Un œuf infécond n'est pas privé de germe ; mais le germe invisible qu'il renferme ne se développera jamais, parce qu'il a manqué d'une condition nécessaire au développement : il n'a pas été fécondé [BONNET, Consid. corps org. œuv. t. VI, p. 234, dans POUGENS.]
Leurs germes inféconds [DELILLE, Imagin. V]
Par extension, il se dit des terres. Champs inféconds.
Zone inféconde [DELILLE, Pitié, II]
Fig. Esprit infécond.
Les Muses m'ont appris que l'enfance du monde, Simple, sans passions, en désirs inféconde.... [LA FONT., Quinquina, II]
Là pâlit la nature, et sur ces bords funèbres Une nuit inféconde entasse des ténèbres [MALFIL., Génie de Virg. Géorg.]
Luxe infécond [LEBRUN, Odes, I, 13]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Si la semence nage dessus [l'eau], elle sera infeconde [PARÉ, XVIII, préf.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. infecundus, de in.... 1, et fecundus, fécond.